Six mois de prison requis pour de la « barbarie » sur un chiot

0
Share Button

Justice. Le jeune homme accusé d’avoir maltraité une chienne, le 27 mars à Nouméa, connaîtra la décision du tribunal le 8 août. Des associations de défense des animaux se sont mobilisées devant le palais de justice.

Commentaires

commentaires