Un litige foncier met la résidence hôtelière de l’Anse en péril

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Depuis 2006, Olivier Brunet, 50 ans, s’investit corps et âme pour remettre cette ancienne chapelle sur pied et proposer un bel accueil aux Martiniquais. Mais un différend juridique fait planer une menace de fermeture sur les lieux.

Commentaires

commentaires