« Est-ce normal que les conducteurs de bus travaillent avec la peur au ventre ? »

0
Share Button

Justice. La peine d’un an de prison, dont la moitié avec sursis mise à l’épreuve, a été infligée au jeune homme qui avait frappé un chauffeur de Carsud, le 8 août dernier à Kenu-In. Un procès qui intervient quatre jours après l’agression d’un chauffeur Karuïa.

Commentaires

commentaires