« J’étais sous emprise, je n’ai pas su protéger ma fille »

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Le procès consécutif à la mort de la petite Nahé en janvier 2016 a démarré hier, par la personnalité des trois accusés : la maman, son ex-compagnon, accusé de violences ayant entraîné la mort et un voisin, jugé pour recel de cadavre.

Commentaires

commentaires