Deux fois plus de Mahoraises préfèrent accoucher à La Réunion

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

L’INSEE a publié les chiffres des naissances de Mayotte pour l’année 2018. Et surprise au regard d’une analyse de ces données, pour la première fois depuis que l’INSEE traite ces informations, on découvre que les naissances à Mayotte sont en baisse. Autres points très importants, plus de 2 fois plus de Mahoraises préfèrent accoucher à La Réunion. De plus sur les 315 enfants domiciliés à Mayotte mais nés hors de l’ile, nous apprenons que la moitié est né sur le sol réunionnais. Partant de cet état de fait, beaucoup se demandent quelle est donc l’image des soins médicaux sur l’île aux yeux des Mahorais(e)s, eux mêmes.

Mais d’autres informations sont mises en lumière comme par exemple que Mayotte conserve son titre de championne de la fécondité avec 4,7 enfants par femme contre 3,6 en Guyane et 1,8 en Métropole. Avec 8 830 bébés face à seulement 758 décès dans le département en 2018, on retient que le taux de mortalité à Mayotte reste tout de même 3 fois plus faible qu’en métropole.

L’amendement Thani : Quelles en sont les effets, un an plus tard ?

Les analyses de l’INSEE nous dévoilent que si trois mères sur quatre sont étrangères du côté des pères se sont un sur deux. De ce fait, 55% des enfants ont un parent de nationalité française. Il est à souligner que c’est à ce jour le taux le plus bas enregistré à Mayotte contre 58% en 2017 et 72% en 2014. Ainsi, il en découle un constat très important car avant l’amendement Thani, soit en 2017, les 40 000 enfants vivants à Mayotte et étant nés de parents étrangers pouvaient prétendre à la nationalité française. Aujourd’hui, seuls ceux nés de parents en situation régulière pourront le faire à leur majorité. Les efforts sur l’île concernant les reconnaissances frauduleuses d’enfants par des pères français ont également portés leurs fruits mais à l’opposé seuls 18% des enfants domiciliés à Mayotte ont leurs deux parents français.

Coup de projecteur sur l’âge des parents

Puis et non le moindre point qui à relever de ces chiffres, l’âge des parents puisqu’il apparait que 5% des mères d’enfants domiciliés à Mayotte sont mineures (alors que les chiffres ailleurs sont Guyane : 6%, La Réunion : 2%, Métropole : 0,4%) soit 470 naissances. Mais le vrai débat public commence avec ces chiffres-ci : 130 enfants étants nés de mères agèes de moins de 15 ans contre 20 pères mineures, 10 au moins de 25 ans puis 28 pères ont 40 ans et plus. Ainsi le débat soulevé interpellent les mahorais sur la question des rapports entre majeurs et mineures sur l’ile.

Commentaires

commentaires