Tuerie de la préfecture : Castaner admet des « failles »

0
Share Button

sécurité. Sousle feu des critiques depuis la tuerie de la préfecture de police, Christophe Castanera admis des « failles » dans le suivi de l’assaillant, qui avait montré des signesde « radicalisation » en 2015.

Commentaires

commentaires