Ermitage : l’établissement “Les Balançoires” une “paillotte hors-la-loi” ?

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

C’est en tout cas ce que dénonce un “Réunionnais indigné” sur sa page Facebook, vidéo à l’appui.

“DÉFENSE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME

” LES BALANÇOIRES ” : UNE NOUVELLE PAILLOTE HORS-LA-LOI SUR LA PLAGE DE L’ERMITAGE

Nous apprenons que la mairie de Saint-Paul aurait délivré une Autorisation Temporaire d’Occupation (AOT) pour l’exploitation de la rondavelle ex-” Lé Pié Dan l’O “. Ça s’appelle ” Les Balançoires “.

Ce restaurant sur la plage un nouveau scandale dans la gestion du DPM. Cet établissement dont les exploitants seraient originaires de métropole n’est, ni plus ni moins, qu’une nouvelle paillote hors-la-loi.

Dans cette affaire, la mairie et la SPL TAMARUN affichent, encore une fois, leur mépris des lois, leur mépris des réunionnais et des touristes, et leur mépris pour la protection de l’environnement.

Plus grave, dans un sentiment d’impunité totale, Monsieur le maire et TAMARUN s’assoient sur la décision de justice rendue contre les ex-paillotes de l’Ermitage.

Faut-il encore rappeler que la ” Loi Littoral “, le Code de l’Urbanisme ” et le ” Décret Plage de 2006 “, interdisent les constructions en dur et la cuisine traditionnelle sur le Domaine Public Maritime ? Ne sont autorisés que des structures démontables proposant une cuisine légère et des activités nautiques à destination des usagers de la plage.

Avec la bénédiction de la mairie et de la DEAL, ces nouveaux profiteurs n’en ont clairement rien à faire des lois et de la protection de l’environnement.

Pour délimiter leur ” territoire ” ces accapareurs ont carrément érigé devant la mer, un mur à l’aide du coraux prélevés sur la plage ! Ils bénéficient d’un parking privé sur le Domaine Public et, tenez-vous bien, ils n’ouvrent qu’à 16 heures… (c’est bien connu, c’est le soir, après 16 heures, que les réunionnais et les touristes viennent profiter de la plage).

Avant 16 heures, barrez-vous de là, y a rien pour vous. Par contre, quand la nuit tombe, vous êtes les bienvenus pour remplir leurs poches en consommant de l’alcool et en dînant. Ils ont même mis à disposition des clients, sur le sable, des lits king size pour ceux qui auraient un petit coup de fatigue ou qui voudraient faire un petit câlin.

Un autre scandale est la publicité faite par l’Office de Tourisme de l’Ouest sur son site internet, pour cette paillote illégale.

Tenez-vous bien, cet organisme financé par nos impôts, et pourtant censé faire la promotion de notre île, intitule son article ” Comme un air de Bali à La Réunion “. C’est vrai, La Réunion et nous les réunionnais, on est tellement quelconques et sans intérêt qu’il faut importer chez nous des cultures étrangères.

État, le Préfet, la DEAL continuent à fermer les yeux sur les agissements d’élus incompétents qui depuis tant d’années, transforment le Domaine Public Maritime en zone de non-droit et bradent (on se demande en échange de quoi…) ce trésor environnemental à des affairistes sans scrupules.”