Le collectif Astèr lo pép présente Magaly Onesio à Saint-Denis

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Le collectif Astèr lo pép présente Magaly Onseio à Saint-Denis pour les élections communales de mars 2020. “Cette femme de 43 ans a démontré son engagement notamment à l’occasion du mouvement des gilets jaunes. Militante du quotidien, elle sera la garante de nos idées, la coordinatrice de notre liste et la porte-voix des citoyens”, lance le collectif dans un communiqué.

“Le collectif Astèr lo pép réunit des citoyens engagés, des insoumis, des militants écologistes, des acteurs du milieu culturel dans l’objectif de présenter sa candidature aux municipales de Saint-Denis en mars 2020.

Notre objectif à travers cette candidature est de proposer une alternative citoyenne et écologiste en rupture avec la pratique du pouvoir des professionnels de la politique en place ou prétendants à la Mairie de Saint-Denis. Faisons de cette Municipalité un lieu d’échange et le réceptacle des initiatives citoyennes afin de répondre à l’aspiration des habitants, chaque jour plus grande, à participer à la prise de décision.

Ainsi une fois élus, le référendum d’initiative citoyenne locale sera mis en place, permettant jusqu’à la révocation des élus lorsqu’ils ont failli à leurs engagements. Nous mettrons également en place des consultations et assemblées citoyennes chargées d’initier, de participer et de suivre la réalisation de projets à l’échelle municipale. Il ne s’agit pas de consulter les gens uniquement en période d’élection mais bien de leur donner les moyens de participer tout au long du mandat.

La politique est l’affaire de tous, elle ne doit plus être accaparée par ceux qui trahissent l’intérêt général par leurs pratiques clientélistes et leur carriérisme. Engagés depuis le début à suivre les recommandations de l’ONG Anticor pour des communes plus éthiques, nous mettrons en place une
commission de vigilance chargée de s’assurer du respect de ces engagements.

L’urgence climatique doit désormais guider l’action municipale. Notre ville doit être reboisée pour redevenir respirable et agréable ; la cantine de nos enfants doit se convertir au bio et au local ; les grands projets doivent être conditionnés à leur impact sur notre environnement et les alternatives au
tout-voiture développées. Il est de plus, urgent de lutter contre les fortes chaleurs dans les écoles qui, chaque été, se transforment en étuve dans l’indifférence de nos décideurs !

Il n’y a pas de démocratie et de transition écologique ambitieuse possible sans l’émancipation de tous les citoyens. Les personnes porteuses de handicap doivent enfin avoir accès à la ville. L’eau vitale doit  être gratuite pour tous et l’accompagnement des victimes de violences intra-familiales devenir une réelle priorité. Enfin, construire un avenir commun et se construire c’est aussi connaitre et mettre en valeur notre patrimoine, notre histoire et notre culture.

Le pouvoir restitué au peuple, l’exemplarité des élus, la transition écologique et l’émancipation de tous les dyonisiens constituent donc nos quatre priorités.”