C’est la porte ouverte aux « fake news »

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Ancien de la Maison France-Antilles, Jean-Claude Bertrand, Journaliste sportif dans l’âme, fait un bilan amer, mais lucide de la situation : l’information est sacrifiée. Un titre qui disparaît, c’est un échec à la liberté d’expression, sacrifiée sur l’autel de l’économie.