Eventuel départ de l’hélicoptère EC 145 : “je suis attristé”

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

C’est la réaction de Thierry Tendrayen, ancien élu de la majorité municipale à Salazie (2008-2014).

“Je suis très attristé de la nouvelle sur l’éventuel départ  de l’hélicoptère EC145 de la Gendarmerie qui est un outils incontournable adapté aux spécificités de la Réunion. En effet, ce moyens d’intervention est rapide et efficace, il est indispensable en haute Montagne, dans notre nature luxuriante, avec ses rivières qui deviennent souvent des torrents…

Lorsque j’étais élu de 2008 à 2014, j’ai parfois eu l’occasion de travailler avec le major Thierry Gillet du PGHM (Accident canyoning 5 morts ou j’ai guidé les secours dans la rivière – Accident rallye 1 mort, ou je faisais la communication de l’événement sur freedom, Accident moto dans un ravin 2 blessés suite à l’appel d’un habitant, M. Jacky Pause…).

Le départ de cet hélicoptère est problématique pour la Réunion car c’est un moyens aérien majeur qui permet de sauver les vies humaines.

Je pense aussi à l’avenir, avec l’érosion tapi dans les fonds des rivières, au pied des montagnes qui gagne chaque jours du terrain et qui peut engendrer des catastrophes sans précédent.

En apprenant la nouvelle, je me suis posé cette question : « Veut-on à la Réunion qui est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO privatisée la sécurité publique ?Cette posture de l’Etat est arbitraire selon moi, voir cavalière puisque, 2 hélicoptères n’ayant par le même rayonnement et capacité d’action sont prévus en remplacement du EC145.

Voilà une vraie question à poser au Gouvernement au lieu d’agiter les chiffons rouges constamment à l’Assemblée Nationale.

Cette cause me semble aussi noble à défendre dans ses élections municipales ou beaucoup d’élus consciencieux peuvent être concernés”.

Thierry Tandrayen