Chantage sur Facebook : le harceleur libéré

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Cet homme de 23 ans a piraté le compte Facebook de 52 femmes, leur a volé des vidéos personnelles et leur a faire du chantage. Placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès, il avait récidivé et s’était retrouvé en prison. Un concours de circonstances fait qu’il s’est retrouvé et qu’il le sera jusqu’à son procès. D’abord, à cause de procédures, il a été libéré puis suite au coronavirus, son audience a dû être renvoyée au mois de septembre. Les victimes n’ayant pas pu formuler leurs demandes. La date du renvoi étant lointaine, le cyber-harceleur demeure libre en attendant la tenue de son procès.