Coronavirus: FAS OI s’inquiète et s’interroge face à la crise sanitaire

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

France Assos Santé Océan Indien (FAS OI) s’inquiète et s’interroge face à la crise sanitaire que nous traversons et face à la gestion de celle-ci.

Dans un communiqué, cette association indique annonce qu’ “en tant que représentants des usagers de la santé, nous sommes très inquiets quant à leur bonne prise en charge. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité soumettre nos constats, nos
inquiétudes et nos vives interrogations face au COVID-19 quant à la gestion de cette crise :

– pendant plusieurs semaines, La Réunion a subi une pénurie de masques, alors même que la situation des autres pays et de l’hexagone aurait pu vous alerter et vous permettre d’anticiper ce manque sur notre territoire ;

– lorsque ces masques ont enfin été distribués, les soignants se sont aperçus que non seulement ils étaient périmés, mais aussi moisis comme l’attestent des articles et des photos sur les réseaux sociaux ;

– le nombre de ces masques, même périmés, voire tachés de moisissure, est très insuffisant puisque au CHOR, par exemple, les personnels soignants, notamment au service des Urgences, n’ont ont aucun. Ne parlons pas des cabinets de médecine libérale…

– les personnes arrivant de l’extérieur, que ce soit par avion ou par bateau, ne sont absolument pas mises à l’isolement ni même contrôlées, ce qui provoque des risques importants pour leurs proches. De même, des médecins venant d’Italie seraient mis au travail tout de suite sans respecter les 15 jours d’isolement, risquant de contaminer les malades qu’ils soignent, personnes particulièrement vulnérables.

L’association dénonce entre autres, “Le manque d’informations claires” qui “entraîne les rumeurs les plus folles et les plus inquiétantes. Elles font perdre aux Réunionnais la confiance dans les compétences à gérer cette crise sur l’île, et l’inquiétude, sinon la méfiance, monte au sein des associations d’usagers de la santé et de la population en général envers les autorités responsables.”

Nous sommes en phase II de cette crise.  La France doit tendre vers un dépistage massif » a déclaré le Ministre de la santé. Alors quelle va être la position de La Réunion, avec la connaissance et l’expérience de ce qui s’est déjà passé ailleurs et dans un contexte îlien ? Nous savons que le virus continue de circuler dans notre île.

“Les soignants qui sont directement en contact avec les porteurs connus ou inconnus vont-ils être testés ? Les personnes arrivant de l’extérieur vont-elles être systématiquement dépistées et mises en quarantaine ? Y a-t-il suffisamment de tests pour faire face ? Sinon, ont-ils été commandés ? N’avons-nous pas les moyens de nous organiser au niveau régional pour orchestrer un testing à
grande échelle ? Ne sommes-nous pas en capacité de nous organiser avec la collaboration des entreprises locales, et des laboratoires pour réussir un tel pari ?