Football: pas de matchs, pas de droits!

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Eh oui, même s’il n’y a pas de matchs pendant cette période de confinement, le monde du football reste très agité, comme nous le confirmait ce matin Charles LUYLIER dans sa revue de presse.

Notre journaliste évoquait en effet les diverses protestations des joueurs de football, notamment du FC Barcelone, concernant leur mise au chômage partiel, baissant ainsi considérablement leurs revenus.

Ces protestations font bien sûr fortement réagir les supporters qui jugent en majorité leurs joueurs comme ayant un comportement ingrat aux vues de la situation actuelle.

BeIN et Canal+ font la sourde oreille: pas de matchs, pas de droits.

Autre phénomène, celui des droits de diffusion. Eh oui, ils semblent que les diffuseurs soient intouchables sur ce point.

Canal+ vient en effet de signaler à Ligue de football professionnel (LFP) son refus de verser les droits TV de la Ligue 1. Dans une lettre, révélée par L’Équipe et adressée aux instances dirigeantes du foot français, le patron de Canal+, Maxime Saada explique son choix par la suspension des matchs du fait du confinement: « Il n’est pas envisageable que nous payions les échéances à venir, alors même qu’en raison de la suspension du championnat de Ligue 1, aucun match ne peut être joué et, par suite diffusé sur nos antennes ».

Le 5 avril Canal+, principal diffuseur de la Ligue 1, devait verser 110 millions d’euros, et BeIN, autre diffuseur du championnat, 42 millions d’euros.

Canal+ et BeIN se partagent pour la période 2016-2020 les droits de retransmission de la Ligue 1, à hauteur de 762 millions d’euros.

Pourtant, la LFP appelait le 23 mars « l’ensemble des acteurs de l’écosystème du football professionnel, clubs, joueurs, entraîneurs et aussi diffuseurs à montrer leur unité et leur solidarité pour traverser cette crise [sanitaire]sans précédent ».

Un appel qui n’a pas été entendu semble-t-il.