Madagascar | avis de recherche lancé à l’encontre d’une internaute, pour fake news

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Cinq millions d’ariary (1 191 euros) pour toute information qui mènerait à l’arrestation d’une internaute recherchée pour diffusion de « fakes news » sur la pandémie covid-19.

Une jeune femme qui se fait passer pour une journaliste et qui propage sur Facebook une pseudo conversation mise en scène avec un interlocuteur, dans laquelle il est dit :«… plusieurs cas (ndlr : de personnes contaminées par le coronavirus) sont confirmés dès le début de mars, mais l’état les cache. Nous ne pouvons pas les divulguer. De plus, les journalistes sont menacés et on ne peut les diffuser ni à la radio ni à la télé ».

La division de la cybercriminalité malgache et la brigade criminelle malgache, appellent à la collaboration de tous. Elles garantissent l’anonymat entier des informateurs.

« Personne ne tirera profit de la déstabilisation de l’opinion public. Et puis, nous nous trouvons actuellement dans une situation difficile. On est en pleine urgence. L’État ne plaisante pas face à la propagation d’informations erronées. Ce qui prouve cette prise de mesure », selon la porte parole du gouvernement malgache Lalatiana Rakotondrazafy, interrogé par nos confrères de L’Express de Madagascar.