Pénurie masques GHER covid 19: le point de la CGTR GHER

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

“Mr le Directeur Général du CHU,
Mr le Directeur de site du GHER,
Dans le grave contexte épidémique SARS-CoV-2, nous vous interpellons aujourd’hui car le personnel de
l’établissement, à l’instar du personnel du CHU et de tous les établissements de santé de la Réunion, est extrêmement
inquiet du manque d’équipement de protection individuelle contre lequel nous devons faire face pour lutter contre la
propagation du COVID 19 et pour protéger les agents, quelles que soient leurs catégories.
Le personnel hospitalier soignant ou assurant des tâches auprès des patients est en première ligne dans cette crise
sanitaire. Cette pénurie met en danger les hospitaliers et constitue un risque grave, sérieux et imminent. Si la situation
perdure, les conséquences seront inédites et nul besoin de vous dire que nous sommes interpellés chaque jour par
l’ensemble des services, à juste titre très inquiets. Le personnel exige des moyens adaptés à la situation au plus vite.
L’heure n’est plus aux économies. L’hôpital, s’il n’a pas une obligation de résultats, a par contre une obligation de
moyens.
La CGTR, lors du dernier CTE (cf. PV), vous avait questionné sur la disponibilité de masques de protection, rempart
indispensable contre la contagiosité, et vous nous aviez fourni une réponse très rassurante à ce sujet, affirmant que
le stock de masques était conséquent. Preuve en est que les vérifications n’avaient pas été effectuées comme cela
aurait dû être le cas puisque les masques distribués aux soignants libéraux étaient périmés depuis longtemps et
présentaient d’évidentes traces de moisissure. A la vue de cet épisode tragi-comique, comment voulez-vous que le
personnel hospitalier garde confiance envers ses instances dirigeantes ?
Au GHER, de simples masques chirurgicaux (inefficaces contre les gouttelettes) sont distribués au compte-goutte, le
personnel étant même dansl’obligation de restreindre leur utilisation ou de les garder de nombreuses heures, rendant
leur efficacité nulle, alors qu’il est fortement recommandé dans le contexte actuel d’utiliser des masques FFP2 lorsque
l’on est au contact des patients. Des procédures ont été établies par défaut en raison du manque d’équipements.
Nous ne cherchons pas à vous incriminer dans la gestion de cette pénurie scandaleuse, dont l’ARS est la seule
responsable pour avoir péché par défaut et minimisé l’importance et la gravité de cette épidémie. L’inaction
déplorable et l’absence d’anticipation de l’ARS dans la gestion de cette crise mettent une nouvelle fois en relief les
carences et insuffisances de sa directrice et de ses conseillers, que nous dénonçons depuis longtemps déjà.
Aussi, la CGTR vous demande, Messieurs les Directeurs, dans le but de rassurer le personnel, une information claire et
honnête sur les livraisons prochaines d’équipements de protection individuels adaptés mais aussi un dépistage rapide,
systématique et prioritaire des agents. Nous apportons notre entier soutien à l’ensemble du personnel hospitalier du
GHER et des autres structures hospitalières de la Réunion, qui une fois encore, démontre chaque jour son engagement
sans faille, son professionnalisme, sa solidarité et son courage au service de la population.”

Pour le Bureau de la CGTR