En confinement à Colmar, un groupe de Réunionnais dénonce le manque de considération de l’AFPA

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button
En janvier dernier, un groupe de 10 Réunionnais s’est envolé pour la métropole, à Colmar, afin de commencer une formation avec Ladom à l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes. L’un d’entre eux déplore le manque de considération de l’AFPA, surtout depuis le début du confinement.
“Nous avons été déçus par les locaux à notre arrivée sur place car nous avons dû nettoyer les toilettes qui étaient noires et le sol collant.  Aujourd’hui nous sommes en confinement, une cuisine a donc été mise à notre disposition. Cependant, celui-ci était aussi noire que les toilettes. Nous avons passé un week-end à la récurer  du sol au plafond. Nous avons stocké notre nourriture dans le frigidaire collectif car il est interdit d’en avoir un dans notre chambre. Et le 1er avril, on s’est aperçus que nos courses avaient été volées mais aussi certains ustensiles de cuisine que nous avions achetés. Nous ne savons pas qui a commis ce méfait, mais nous avons retrouvé une assiette dans la cour de l’AFPA”, raconte-il.
Suite à cette mésaventure, le groupe de Réunionnais a décidé d’appeler l’AFPA, qui a décliné tout responsabilité. “Ils ne veulent rien savoir car c’est un lieu mis à notre disposition. Dans le contexte du confinement et de l’éloignement géographique, nous sommes abandonnés par les responsables de l’AFPA ! Est-ce normal de traiter ainsi des personnes ayant fait 10 000 kilomètres et qui sont dans l’incapacité de retourner chez eux ?”, nous confie-t-il. Le jeune homme en formation explique également que les mesures de confinement ne sont pas respectés dans l’enceinte du centre. “Tout le monde peut entrer et sortir comme dans un moulin. Avec le corona qui rode, n’importe qui peut venir nous contaminer”, s’inquiète-il.