Cyrille Hamilcaro demande l’annulation du second tour des municipales

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button
“Madame, Monsieur,
Depuis quelques semaines maintenant nous traversons une grave crise sanitaire et cette pandémie de COVID-19 est terrible pour tous (ce n’est hélas être que réaliste que de prédire que la France va dépasser les 10 000 morts officiels avant le 15 avril 2020). Notre ennemi est invisible et n’est pas humain, il ignore les frontières et les différences sociales. Tous, nous sommes concernés et personne n’est à l’abri, même en cette période de confinement réglementaire.
En outre, notre département subit une autre épreuve qui s’ajoute à cette pandémie. L’épidémie de dengue que nous subissons, maintenant depuis plusieurs mois, ne doit pas être passée sous silence. Le nombre de personnes atteintes ne cesse de croître au fil des semaines. Officiellement, aucun décès dû au COVID-19, mais combien dû à la dengue ?
Le pic épidémique du COVID-19 n’est pas encore atteint mais les conséquences économiques et sociales sont déjà significatives. Plus le confinement nécessaire durera, plus le désastre économique et social sera conséquent.
Cette crise sanitaire sera suivie d’un long protocole de réadaptation qui coïncidera avec :
• la peur d’un retour de foyers épidémiques, comme on le voit actuellement en Chine
• un effondrement économique, notamment pour les TPE et PME
• la montée d’une colère sociale (absences de revenus conduisant à des faillites personnelles, malgré les quelques mesures gouvernementales).
Dans un tel contexte et qui plus est avec cette campagne des élections municipales suspendue, toutes les initiatives locales prises sont et seront hélas regardées avec défiance par le prisme de la politique politicienne. Des dérapages auront lieu et tout ceci ne sera pas propice à l’unité nécessaire dans la lutte contre les épidémies d’une part et pour le redressement du pays en général d’autre part.
L’unité devra être mise en avant et cela devra concerner toute la population. Aussi, il est de plus en plus incongru de croire que nous pourrions sereinement avoir un processus électoral en juin ou en septembre/octobre prochain.
C’est pourquoi, je vous sollicite afin que vous vous saisissez de ce sujet et que vous demandiez officiellement, via votre groupe parlementaire ou votre responsable politique (pour information, l’Union des Démocrates et Indépendants-UDI y est favorable, comme me l’a confirmé par mail son Président M. Jean-Christophe LAGARDE), l’annulation du second tour des élections municipales et le report desdites élections en mars 2021, aux mêmes dates prévues pour les élections départementales. Le cas échéant, le report des élections sénatoriales prévue dans certains départements (pas le nôtre !) en septembre 2020 pourrait être aussi envisagé.
Au vu de la situation actuelle et des difficultés certaines qui vont en découler, il n’est en effet pas pensable que l’on puisse commette la même erreur qu’a été le maintien du 1er tour des élections municipales le 15 mars dernier.”
Cyrille HAMILCARO