Elle arrive de Paris par avion: “nous sommes traités comme des animaux”

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

C’est par le biais de messenger que cette voyageuse, arrivée à 12h à Gillot, nous explique comment se passe la sortie de l’avion.

“Je viens d’arriver de Paris par Air Austral, et ça fait 2h qu’on attend comme des animaux derrière la douane”, précise cette dame, qui pointe du doigt et nous la citons, “la très mauvaise organisation de la gestion de crise des passagers arrivant sur le territoire. Depuis notre arrivée à 12h30, pas une explication, pas un verre d’eau, pas un mot gentil. Si j’estime que je n’avais pas symptôme du Corona jusqu’à présent, là j’ai toutes les chances de l’attraper … c’est scandaleux se qui se passe ici” explique t elle en nous envoyant des photos.


A 14H45, soit 2 heures après l’atterrissage, cette dame passe devant le bureau de l’ARS (Agence Régionale de Santé).”Je m’attendais à quelque chose de plus poussé, ce n’est qu’un interrogatoire sur des questions basiques”.

Passé ce stade de l’ARS, re-queue interminable nous explique-t-elle, cette fois pour “passer devant les pompiers”

15H06 : cette dame est enfin conduite dans le bus qui doit la conduire vers son lieu de confinement, un hôtel de Saint Denis.

“Arrivée dans le bus, pas de contrôle physique, ni prise de température, les pompiers a juste pris le papier que l’ARS m’a donné.  Je trouve que les mesures sont bien, c’est ce qu’il fallait faire mais par contre, l’organisation et la communication à l’aéroport, c’est zéro. 2h15 sans eau, sans explications après 10h de vol… c’est vraiment bof” explique-t-elle, inquiète désormais de savoir comment vont se dérouler ces 15 prochains jours, dans le cadre idyllique de l’hôtel dont nous allons taire le nom… mais avec les soucis logistiques qui s’annoncent. Car les repas, le lavage des vêtements ne devraient pas être inclus…. La suite dans quelques heures.