Fin du confinement : la « malpropreté » a repris ses droits sur la nature

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

La planète n’aura finalement pas eu l’occasion de souffler bien longtemps, lors de la mise entre parenthèses des activités humaines les plus polluantes provoquées par le confinement. Le long week-end de l’Ascension a ainsi été l’occasion d’observer le grand retour des dépôts sauvage d’ordures au sein du parc national de Guadeloupe.