Didier ROBERT appelle à l’union pour St Denis

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Cet appel arrive quelques jours avant la fin du dépôt des candidatures au 2nd tour des Municipales.

Sur son profil Facebook, Didier ROBERT a lancé un appel à l’union en particulier à Nassimah DINDAR hier soir.

Rappelons que le candidat est arrivé 2ème au premier tour, mais qui accuse d’un retard de près de 7000 voies tout de même.

“J’appelle à l’union pour Saint-Denis

Dans le cadre du 2ème tour des municipales, et sur la base des résultats du 15 mars dernier, j’invite Nassimah DINDAR et son équipe, arrivées en troisième position, à l’union sur la base de valeurs et d’un projet mobilisateur et ambitieux pour le développement de Saint-Denis. Je propose à tous les candidats du 1er tour opposés au projet municipal la constitution d’un rassemblement d’action au service des dionysiens.
La réussite de ce programme doit se faire dans le cadre d’une gouvernance partagée où chaque sensibilité sera naturellement représentée avec équité. C’est dans ce sens qu’une proposition a été faite en particulier à Nassimah Dindar lors des différentes rencontres qui se sont tenues ces derniers jours.

La droite et le centre à Saint-Denis doivent savoir s’unir, dépasser les cheminements personnels au nom de l’intérêt général.
Il s’agit aujourd’hui de faire face à ceux qui pendant 12 ans, à gauche, auront manqué à leur devoir et responsabilité, un clan qui aura régné en maitres absolus sur la commune.

Saint-Denis est en retard de développement. Les quartiers ont été laissés pour compte. Les acteurs économiques sont parmi les grands oubliés de la politique municipale. La population n’est pas entendue, les familles les plus fragiles vivent de plus en plus difficilement.
L’objectif est de réussir maintenant l’union la plus large pour faire barrage à la gauche et l’extrême gauche dionysienne en responsabilité depuis deux mandats consécutifs.
C’est le moment de permettre à Saint-Denis de retrouver la voie d’un développement équilibré et harmonieux qui profite à tous.
La crise sanitaire, économique et sociale est d’une extrême violence. Une violence dont nous ne mesurons pas encore toutes les conséquences. C’est cette crise que traverse notre pays, auquel doivent faire face notre île et l’ensemble des communes. La situation exige de chacun d’entre nous humilité et responsabilité. C’est uni que nous parviendrons à surmonter ces épreuves.”