USA | Un couple arrêté après la découverte des restes de deux enfants dans leur propriété

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

À Roane dans le Tennessee, Michael Anthony Gray, 63 ans, et sa femme Shirley Gray, 60 ans font face à de multiples accusations après la découverte des restes de deux enfants dans leur propriété.

Deux enfants adoptifs qui étaient sous leur garde, sont morts, leurs restes ont été retrouvés enterrés dans la propriété du couple.

La police estime que la fillette a été tuée en 2017 à l’âge de 10 ans, elle aurait vécu enfermée dans la cave du domicile pendant des mois avant de mourir et n’avait pour seule nourriture que du pain et de l’eau. Après son décès, elle a été enterrée près d’une grange située sur la propriété.

Le garçon serait décédé en 2015 ou 2016, ses restes ont été découverts par la police vendredi 29 mai 2020, cette fois dans l’arrière-cour du domicile du couple.

L’enquête ayant conduit à ces découvertes a été ouverte après qu’un garçon de 10 ans errant seul a été repéré par un passant qui a appelé la police, et ensuite les policiers l’ont ramené au domicile de ce couple qui en avait encore trois autres adoptifs. Ils ne savaient même pas que l’enfant s’était échappé.

Lors de l’audition, le tuteur légal a avoué avoir enterré les restes de la petite fille près d’une grange et avoir enfermé un adolescent de 15 ans dans le sous-sol pendant quatre ans.

Les deux autres enfants étaient enfermés dans une cage pour chien alors qu’ils étaient censés être scolarisés à la maison et semblaient avoir un «retard de croissance». Âgés de 11 et 15 ans, ils ont été retirés de leur captivité par le Département d’État des services à l’enfance.

Vendredi 29 mai 2020 dans l’après-midi, la représentante du ministère des Services à l’enfance américain, Jennifer Nichols, a publié une déclaration sur l’affaire : “Les mots sont inadéquats. La cruauté comme celle-ci nous fait remettre en question tout ce que nous savons être vrai. Je suis tellement reconnaissant envers les passants qui ont vu un enfant dans une situation qui ne semblait pas juste et qui se sont arrêtés pour aider. Cette petite action a conduit à la découverte d’enfants qui ont été victimes de sévices et de négligence graves. Ces enfants sont maintenant dans un endroit sûr et sont pris en charge et leurs parents font face à des accusations criminelles importantes. Je remercie également notre personnel des services de protection de l’enfance du DCS qui a travaillé ensemble une équipe, a suivi leur instinct pour creuser un peu plus loin lors de la première notification de la situation et a immédiatement alerté les forces de l’ordre. Les lois nationales sur la protection de la vie privée m’interdisent de fournir des détails spécifiques sur cette affaire ouverte, mais rassurez-vous, nous continuerons de travailler avec les forces de l’ordre et le procureur de district alors qu’ils poursuivent l’enquête criminelle et que justice est rendue».

Les fonctionnaires de police ont passé la journée à transporter des boîtes et des sacs en dehors de la maison. En début d’après-midi, les autorités ont ramené une grande remorque blanche dans l’allée de la maison, peut-être pour stocker les preuves collectées.

Un mandat de perquisition indique que plusieurs articles ont été retirés de la maison, y compris un iPad, une Nintendo Switch, une Nintendo Wii, des ordinateurs portables et plusieurs iPhones.