Saint-Pierre : il interrompt une cérémonie religieuse et frappe sa compagne

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

C’est une nouvelle affaire de violences conjugales qui été jugée ce matin devant le tribunal de Saint-Pierre. Le 2 novembre dernier, le conjoint rentre fortement alcoolisé comme à son habitude. Enervé en voyant qu’une cérémonie religieuse se tient chez lui, il décide de l’interrompre puis s’en prend à sa compagne, la mère de leurs 5 enfants. Leur fille de 14 ans tente de s’interposer et va elle aussi recevoir des coups. À la barre, le mari violent reconnaît avoir poussé sa compagne mais nie tous les autres faits qui lui sont reprochés.

Cette femme, avec qui il est marié depuis 23 ans, se voit prescrire 3 jours d’ITT. Cette dernière clame que les violences physiques et mentales ont lieu depuis plus de 16 ans. En 2005, elle avait déjà porté plainte alors que son mari lui avait cassé le bras. Et cela devant leurs enfants, dont le cadet n’est âgé que de 6 ans. Ces derniers se trouvent perturbés par ce climat d’insécurité. Au vu de la situation, le couple va divorcer. Le conjoint n’a plus de contact avec sa femme et ses enfants depuis le dernier épisode de violences.

Déjà condamné à 4 reprises pour des faits liés à la consommation excessive d’alcool ou encore la tenue d’un bar marron, il écope d’une peine de 24 mois en sursis probatoire et l’obligation de soigner son addiction à l’alcool et de travailler. Il a également l’interdiction de se présenter devant le domicile de son ex-compagne et doit indemniser cette dernière à hauteur de 600 euros.