Embauches familiales des Sinimalé : jugement le 9 octobre en correctionnelle

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

L’épilogue de ce dossier sera donc fixé au 9 octobre au tribunal correctionnel de Saint Denis. Joseph Sinimalé, sa fille Sandré et son gendre Eric Madouré, devront répondre des faits qui leur sont reprochés devant un juge. Il leur est reproché une gestion « très familiale » des emplois.

Sandra sinimalé , son conjoint Eric Madouré, et son papa, le maire de St Paul, Joseph Sinimalé, étaient en juin dernier, convoqués à la caserne Vérrines  pour répondre de l’emploi du conjoint du gendre du maire. Eric Madouré a en effet, été embauché sans aucune qualification comme chauffeur, et s’est retrouvé à toucher un très bon salaire, dans une catégorie d’emploi à laquelle il ne pouvait pas prétendre…

Ce mardi 2 juin 2020, Sandra Sinimalé a été placée la première, en garde à vue à la Caserne Vérines, ainsi que son conjoint. Le couple est soupçonné de détournement de fonds publics, notamment par rapport à l’embauche d’Eric Madouré, en tant qu’employé communal. Son ascension trop “fulgurante” a interpellé la CRC, et les enquêteurs qui ont diligenté une procédure.

Embauché en 2014, Eric Madouré a débuté au bas de l’échelon communal, en qualité d’agent non titulaire en Catégorie B alors que ses qualifications (absence de diplôme) ne lui permettaient que d’accéder à la Catégorie C en théorie, selon les règles en vigueur. .Le voilà débutant sa carrière communal comme chauffeur du maire avec un beau de 2500€ par mois, obtenu grâce à de juteuses primes versées par le maire. C’est Sandra Sinimalé qui signe son contrat, et c’est son cousin (David Sinimalé, qui s’occupait à l’époque du Cabinet) qui devient son responsable hiérarchique, ce qui permet son ascension rapide.

En début d’après-midi du 2 juin, Joseph Sinimalé, ex-maire de St Paul, était lui aussi convoqué à la caserne Vérines pour y être entendu. Il s’est présenté seul, sans son avocat.

Les trois protagonistes, suspectés de détournement de fonds publics, de prise illégale d’intérêts et de recel, en étaient ressortis vers 22H30.

Jeudi 4 juin : l’audition des cadres de la mairie

Deux jours après les élus, les gendarmes ont continué leurs investigations , et convoqué la DRH, ainsi que le responsable du service “Garage” de la mairie de St Paul. La Directrice des Ressources Humaines n’aurait pas eu d’autres choix que de se plier à la décision de l’élu en gratifiant plus que de raison l’intéressé. Le contrat lui, a été signé par Sandra Sinimalé.

Quant à la deuxième personne auditionnée, il a du répondre de l’usage de la voiture de fonction communale par Eric Madouré, sans qu’il y ait de contrôles, car le véhicule serait l’un des seuls de la mairie à ne pas avoir d’appareil de géolocalisation ce qui s’assimile à un nouveau “privilège”.