Enquête sur les marchés publics à Ste-Marie : Richard Nirlo sort de garde à vue

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Richard Nirlo est sorti hier soir, de sa garde à vue, débutée quelques heures plus tôt à la caserne Vérines.

C’est une nouvelle audition, après la première, qui avait duré plus de 30h au mois de décembre dernier à la gendarmerie de Sainte-Anne, avant d’être remis en liberté.

Richard Nirlo serein à la suite de son audition

A la suite de son audition libre, le maire de Sainte-Marie fraîchement réélu a tenu à réagir via ce communiqué :

“Dans le cadre d’une enquête ouverte, le maire de la commune de Sainte-Marie, Monsieur Richard NIRLO, s’est rendu à la gendarmerie de Saint-Denis ce matin à 9h dans le cadre d’une audition libre, comme il est d’usage en la matière.

Un complément d’information a dû être apporté auprès des enquêteurs. Il répond à l’ensemble des questions posées. L’enquête suit son cours et le maire, bénéficiant de la présomption d’innocence, est serein sur les suites qui seront apportées à ce dossier.

Élu au suffrage universel dimanche 28 juin 2020, il souhaite pouvoir entamer son mandat dans la sérénité et l’action pour la mise en œuvre de son programme 2020/2026. Il laisse le soin à la justice de parvenir à la manifestation de la vérité dans cette affaire.”

Rappel des faits reprochés

Le maire de Sainte-Marie ainsi que les trois autres personnes avaient en effet été entendus dans le cadre des affaires concernant les marchés publics, les embauches, le CCAS… sur lesquelles des enquêtes judiciaires sont en cours, suite au signalement de la Chambre régionale des comptes en 2018. La CRC avait pointé plusieurs dysfonctionnements dans les services urbanisme, ressources humaines et autres. Suite au signalement de la Chambre, le parquet de Saint-Denis avait ouvert des enquêtes pour détournements de fonds publics, de favoritisme, de trafic d’influence, de recels et usage de faux et de corruption.

Ce jeudi 9 juillet 2020, Richard Nirlo a de nouveau été entendu par les gendarmes, de Saint-Denis cette fois-ci, quelques jours à peine après Rémy Lagourgue.