Réforme des retraites : la CFDT refuse de reprendre les discussions pour le moment

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Objet de vives contestations depuis son annonce, la réforme des retraites demeure l’un des chevaux de bataille de la mandature d’Emmanuel Macron.

Écartée un temps, à cause de l’urgence de la crise du Covid-19, le nouveau Premier ministre Jean Castex a annoncé qu’il comptait bien reprendre la mise en place de la réforme. « Refuser de parler des retraites lorsque l’équilibre des comptes, et donc la sauvegarde du système actuel se trouve compromise, serait irresponsable, avait-il déclaré hier, devant le Sénat.

Aujourd’hui, il devrait rencontrer plusieurs partenaires sociaux afin de rouvrir les négociations de manière progressive. L’objectif : se mettre d’accord sur une méthode d’application et un calendrier. Pourtant, c’est justement à l’issue d’une de ces rencontres que les premières tensions se sont fait sentir.

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a ainsi déclaré qu’il refuserait la reprise du dialogue pour le moment, et ce malgré les injonctions du Premier ministre. « On a clairement dit au Premier ministre que la question des retraites ne devait pas venir polluer la question de la relance», a-t-il justifié. « Ce n’est pas le sujet de l’été et de l’automne (…) La CFDT ne pratique pas la chaise vide, mais si le gouvernement ouvre des concertations sur les retraites cet été ou à l’automne, la CFDT ne s’y investira pas vraiment. »

Déjà votée à l’assemblée, le retour du projet de loi surprend de par son retour en trombe. Jean Castex semble vouloir démontrer sa capacité à réagir prestement, même lorsqu’il s’agit de dossiers sensibles. Dans les semaines qui viennent, le gouvernement devra prendre des décisions au sujet de potentielles modifications du projet de loi.