Saint-Louis : frappée quotidiennement, elle demande à son conjoint violent de revenir habiter avec elle

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

C’est une sombre affaire de violences conjugales qui a été jugée ce matin devant le tribunal de Saint-Pierre. Déjà condamné pour des faits similaires sur la même victime, un homme se retrouvait à la barre pour avoir poussé violemment sa femme. Il n’en est pas à son premier essai. En 38 ans de vie commune, il lui a donnée des coups régulièrement. Un comportement impulsif qu’il explique par une dépression due à des problèmes familiaux. La conjointe s’est déjà présentée à son travail avec une attelle et a souvent le corps recouvert de bleus. C’est leur fille qui a décidé de signaler cette situation qu’elle ne supporte plus.

Pourtant, la femme est une nouvelle fois prête à lui pardonner. “La séparation de 9 mois que nous avons subie est insupportable”, déclare-t-elle. À la barre, elle soutient même vouloir qu’il revienne habiter avec elle. “J’aime ma femme et mes enfants”, déclare le conjoint violent à plusieurs reprises, en essuyant ses larmes. Pendant 9 ans, il a cependant mené une double vie. “Ma femme vieillit, c’est pour cela”, se justifie-t-il. Ce dernier suit des soins mais cela ne semble pas efficace.

Dans le but de “protéger la victime d’elle-même”, le procureur requiert 30 mois de prison, dont 12 mois de sursis probatoire ainsi qu’un mandat de dépôt différé. Elle demande également à ce qu’il est l’interdiction de contact et de paraître. L’homme doit également continuer à se soigner. Des réquisitions qui ont été suivies par le juge.