Fête de l’Aïd ce samedi à La Réunion

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Comme beaucoup d’évenements cette année, la fête de l’Aïd-El-Kébir sera un peu particulière: « On va pratiquer la distanciation sociale, rappelle Anwar Patel, secrétaire général du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM). Il y aura des gestes barrières et des masques à la mosquée. Nous sommes déjà habitués car l’Aïd Al Fitr qui marque la fin du Ramadan avait eu lieu dans des conditions similaires. Nous ferons attention car nous n’avons pas le choix. » La vigilance sera donc de rigueur pour les musulmans réunionnais, ce samedi 1er août, pour cette fête qui commémore le souvenir d’Ibrahim.

Elle dure plusieurs jours et symbolise pour les musulmans pratiquants la fraternité et le partage. Généralement, un mouton est sacrifié et fait office de repas.

Le sacrifice du boeuf évolue avec le temps

Ibrahim avait foi en son dieu et il était prêt à égorger son fils Ismaël à sa demande pour lui prouvé sa dévotion. Ainsi, pour commémorer ce geste symbolique, un traditionnel rituel des sacrifices de bœufs ou de mouton est pratiqué. On l’appelle d’ailleurs aussi “Aïd El Adha”, ce qui signifie “fête du sacrifice”.

Cependant, ce rituel tend à évoluer pour être plus en accord avec les problématiques du monde moderne « On va respecter le rituel cette année aussi. Mais les bœufs sont amenés de plus en plus à l’abattoir. Une alternative se répand également, celle de faire des dons via des ONG à des pays en développement pour que les animaux soient sacrifiés là-bas et que la viande soit distribués au public nécessiteux. Ce qui compte, ce n’est pas d’accomplir le sacrifice mais c’est son principe qui doit être suivi. »

Grande prière dans le respect des gestes barrières

À la Réunion, habituellement la viande des bovins est partagée entre la famille et les personnes les plus démunies. Une distribution de petits gâteaux devrait également avoir lieu demain avec « des gestes d’affection qui se feront à distance pour cette fois”.

Sur le plan plus strictement religieux, l’Aïd-El-Kébir marque aussi la fin du Hajj, le pèlerinage à la Mecque.

“Une grande prière sera rendue à 7h, dans le respect des règles du confinement, dans les mosquées avec la distanciation, le port du masque obligatoire, les mesures barrières. En ce qui concerne les terrains de plein air, comme à Saint-Denis du côté de Champ Fleuri, l’accueil se fera dans la limite de 1500 personnes, en respectant les distanciations”, souligne le président du conseil régional du culte musulman, Nazir Patel.