Etudiants en CAP privé sans diplôme : 1/3 des élèves toujours lésé par le rectorat

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Depuis le 13 juillet dernier, les candidats de CAP ont tenté de faire entendre leur voix, car privés de diplôme. Après plusieurs jours de mobilisation, ils ont finalement eu gain de cause après une réunion avec la Préfecture.

Cependant, le tiers des élèves se retrouve toujours lésé.

En effet, des étudiantes en CAP AEPE ou Esthétique n’ont toujours pas vu leur bulletin validé et devront repasser leur diplôme en septembre sans qu’aucune explication ne leur soit donnée.

Les étudiantes ne comprennent pas la situation : elles ont vu leurs dossiers de demande de contrôle continu se faire rejeter deux fois, sous prétexte de documents manquants, alors qu’elles avaient bel et bien fourni lesdits documents au moment de leur demande. Elles ont relancé le rectorat à de nombreuses reprises, sans réponse.

“Nous avons pourtant un bon dossier et nous avons validé toutes nos heures de stage et mis notre vie familiale entre parenthèses pour décrocher ce diplôme. Nous aimerions au moins savoir pourquoi ce n’est pas validé”, a expliqué une élève sur notre antenne l’antenne.

Aujourd’hui, elles se sentent abandonnées.

Pour certaines d’entre elles, ce sont des mois de privation qui n’ont servi à rien, comme nous explique une auditrice en direct sur notre antenne : “Je suis au RSA, pendant 8 mois je me suis privée pour financer ma formation. Aujourd’hui, la directrice est en vacances. Comment peut-on partir en vacances dans ces conditions ? On devra repasser les examens en septembre, mais on n’est pas assez armé.”

Retrouvez leurs réactions à la suite de la réunion avec la Préfecture ce samedi :