Joé Bédier, maire de St-André, ne laissera pas mettre le temple du Colosse dans le fénoir !

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Nous publiions ce dimanche matin aux environs de 11 heures un article faisant état d’un courrier signé de Jean-Marc Péquin et annonçant la décision de l’actuelle municipalité de déconnecter dans un délai de 15 jours les projecteurs du temple du Colosse du compteur de la commune.

Jean-Marc Péquin (micro à la main) et Joé Bédier, le maire (Photos Y.M)

Jean-Marc Péquin est le 1er adjoint du nouveau maire de Saint-André, Joé Bédier, élu le 28 juin dernier. Le courrier est daté du 21 juillet 2020. Il a été adressé à Pascal Ponapin, président de l’Association culturelle et cultuelle tamoule Pandialee du Colosse.

Comme vous pouvez le lire, dans ce courrier, Jean-Marc Péquin demandait au responsable de l’Association de prendre ses dispositions afin de déconnecter les 6 projecteurs du temple du compteur de la commune. Et ce, dans le cadre de la recherche d’économie d’énergie.

Ce courrier arrive au moment même où le temple tamoul du Colosse va célébrer durant le week-end prochain (7, 8 et 9 août) la fête Karly qui rassemble, comme chaque année, de nombreux coreligionnaires. Or, dans le courrier, il est clairement stipulé que la municipalité laisse à l’Association un délai de 15 jours pour se mettre aux normes. En clair, si d’ici au 5 août prochain, soit deux jours avant le début des cérémonies dédiées à Karly, les 6 projecteurs ne sont pas connectés au compteur du temple, c’est-à-dire déconnectés de celui de la municipalité, les services municipaux procèderont à la déconnexion d’office et lieu de culte se retrouvera ainsi dans le fénoir.

Joé Bédier : « Je ferai tout pour mettre en lumière le patrimoine de la ville y compris le temple du Colosse »

En réponse à ce courrier, l’Association Pandialee du Colosse a réagi par un post un tantinet ironique. Le message est signé « le comité ». Il est rappelé que depuis 25 ans, la commune de Saint-André avait accepté de raccorder les projecteurs sur le compteur de la municipalité. L’Association explique qu’elle prend bonne note du courrier de la nouvelle majorité municipale mais qu’en raison du délai court laissé par cette dernière pour régulariser une situation qui dure depuis plus de deux décennies, elle ne peut s’incliner devant une telle décision.

Pascal Ponapin (à gauche sur notre photo, président de l’Association Pandialee du Colosse.

En revanche, afin de pouvoir malgré tout célébrer la fête Karly qui a déjà été programmée, l’Association demande à tous les coreligionnaires d’apporter une lampe de poche pour s’éclairer durant les cérémonies des 7, 8 et 9 août prochains. Les coreligionnaires n’auront finalement pas besoin de venir avec leur lampe de poche.

Un peu avant 17 heures, ce dimanche, Joé Bédier, le maire de Saint-André nous a appelés pour apporter les précisions suivantes : « Jean-Marc Péquin, mon 1er adjoint, a signé il y a environ une semaine une trentaine de courriers de ce genre qui avaient été préparés par l’ancienne municipalité suite à des remarques faites par le receveur municipal dans le cadre de la réglementation. Ces remarques concernent aussi toute une série de bâtiments tels que des écoles raccordées au compteur de la commune. Mais je ferai tout ce qui est de mon pouvoir pour mettre le patrimoine de la ville en lumière. Et le temple du Colosse fait bien évidemment partie de ce patrimoine. Jamais, je ne laisserai qui que ce soit mettre dans le fénoir le temple du Colosse ou d’autres édifices relevant de notre patrimoine communal voire réunionnais ». Affaire bouclée !

Jean-Marie Virapoullé : « Jean-Paul Virapoullé ne prépare pas les courriers de Joé Bédier… »

Réagissant à son tour suite à notre article, Jean-Marie Virapoullé, chef de file de l’opposition municipale à Saint-André affirme avoir « bondi » après avoir découvert la réaction de Joé Bédier selon laquelle Jean-Marc Péquin aurait signé une trentaine de courriers déjà préparés par l’ancienne municipalité. « C’est ridicule », déclare Jean-Marie Virapoullé. « Vous vous imaginez Jean-Paul Virapoullé, l’ancien maire de la commune, préparant les courriers pour le nouveau maire. C’est du n’importe quoi ! Le nouveau maire et son équipe devraient apprendre à assumer leurs responsabilités. Joé Bédier a essayé également de nous faire porter le chapeau lors du dernier conseil municipal concernant les subventions aux associations… Il faut qu’il apprenne à bien lire ses propres courriers avant de les signer. Il faut aussi qu’il se forme et qu’il demande à ses conseillers de se former dans leur nouveau rôle ». Pour revenir au dossier du temple du Colosse, Jean-Marie Virapoullé tient à préciser : « moi j’ai toujours été pour la laïcité ouverte. Le temple du Colosse fait partie du patrimoine culturel et touristique de Saint-André et de La Réunion. C’est l’un des plus anciens temps tamouls de l’île. Je tiens aussi à rappeler que les élus du Département, toutes formations politiques confondues, ont voté à l’unanimité, en 2019, une subvention pour la rénovation de ce beau temple grâce au soutien que l’ancienne municipalité avait apporté à l’Association Pandialee du Colosse et à son président Pascal Ponapin, sans pour autant faire de la politique. Nous n’avons fait que défendre un patrimoine, notre patrimoine et nous sommes fiers de l’avoir fait». Enfin, en guise de conclusion, Jean-Marie Virapoullé formule le souhait suivant : « que Joé Bédier arrête de nous faire porter, nous les élus de l’opposition, le chapeau de ses mauvaises décisions. Il est maire, il est temps qu’il se mettre réellement dans le costume de maire ».

Y.M.

(montrougeyves@gmail.com)