Normandy Channel Race : suivez le bateau aux couleurs de Free Dom avec la team HUA-FREE-DOM !

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

La Normandy Channel Race bat son plein ! À 19 heures, heure métropole, dimanche 13 septembre, 26 duos de skippers se sont élancés depuis Caen en direction de l’Angleterre. Parmi eux, le Réunionnais Thibaut LEFEVERE qui a le privilège de piloter un voilier monocoque aux couleurs de Free Dom, baptisé “Imagine”. Dans cette aventure, il peut compter sur l’aide de son co-skipper Sébastien MARSSET.

Suivre la course

Les prévisions d’arrivées sont à compter du vendredi 18 septembre en soirée.

JEUDI 17 SEPTEMBRE

Sébastien MARSSET et Thibaut LEFEVERE ont été lourdement sanctionnés cette nuit car le duo a utilisé son moteur pour éviter un bateau. Sauf que c’est interdit ! Ils ont écopé d’une pénalité de trois heures, dégringolant à la dix-huitième place du classement.

MERCREDI 16 SEPTEMBRE

Le bateau Radio Free Dom va bien et remonte actuellement la Mer Celtique avec Tuskar Rock en ligne de mire, au Sud de l’Irlande. Les conditions de vents compliquées des dernières heures vont laisser la place à un flux de secteur nord de 6 à 8 nœuds forcissant au fil de la journée.

Il s’en est passé des choses cette nuit ! Sébastien MARSSET et Thibaut LEFEVERE sont remontés à la deuxième place dans le classement.

MARDI 15 SEPTEMBRE : la piégeuse traversée du Solent

Après une nuit au rythme des recalages tactiques, la tête de flotte est attendue à l’île de Wight aux alentours des 11h heure française avant de s’attaquer à la traversée du Solent. Le courant à l’entame de celui-ci devrait être favorable à la flotte de la Normandy Channel Race, avant de mollir progressivement, donnant raison aux premiers à s’attaquer à ce nouveau gros passage à niveau.

Sébastien MARSSET et Thibaut LEFEVERE longent actuellement les côtes britanniques. Le bateau Free Dom se trouve en 4ème position. En direct sur nos ondes, Thibaut explique que les deux dernières nuits ont été compliqués : “on n’a pas beaucoup dormi, on a essayé de s’éloigner des côtes et partir au large car il n’y pas de vent. On veut s’écarter au maximum pour pouvoir avoir le plus de vent possible. Ces deux nuits ont été éprouvantes, très intenses, mais on est 4ème, c’est génial, on est très content d’être bien positionné“.

Free Dom et la Fondation Sextant se tirent la bourre. Ils sont proches tous les deux avec seulement 0.3 mile nautique (0.5 km) qui les sépare. Et pour couronner le tout, ils vont à la même vitesse !

Depuis la sortie du Solent et à l’approche du phare de Wolf Rock, la flotte de la Normandy Channel Race s’est grandement resserrée et s’étale ce matin sur 67 petits milles le long des côtes sud anglaises. Toujours leaders, Antoine Carpentier et Nicolas Groleau à bord de Redman sont talonnés de près par deux tandems ayant fait leurs classes sur le circuit Mini 6.50, Ian Lipinski et Julien Pulvé sur Crédit Mutuel et le duo Suisse, Valentin Gautier et Simon Koster à bord de Banque du Leman.

Dans la continuité de ce début de course, l’ensemble de la flotte, regroupée autour de Start Point, pointe Est de la baie de Plymouth, se livre une véritable bataille tactique au contact où chacun marque son concurrent le plus proche. Les skippers évoluent dans un vent faible et s’apprêtent à traverser une dépression orageuse rendant les conditions à venir peu prévisibles. Le trio de tête, positionné à 50 milles de Land’s End, a peu de chance d’atteindre la marque de passage de Wolf Rock avant la renverse de courant et va venir buter contre le courant de ce passage à niveau. Un fait de course qui risque d’entrainer un resserrement par l’arrière et augure une probable redistribution des cartes à la pointe Sud Ouest anglaise.

Plusieurs échanges entre la direction de course et le CROSS Jobourg ont permis de vérifier qu’aucun concurrent n’est rentré dans le DST (Dispositif de Séparation du Trafic) des Casquets.

À 23h10 ce mardi 15 septembre, la direction de course a été informée par mail de l’abandon de l’équipage Charles De Coquet /Louis Duc à bord de Concise 8 (129). Ils expliquent les raisons de leur abandon : “Nous sommes contraints de faire route retour vers Caen pour un problème d’énergie à bord du bateau. Nous avons pris beaucoup de plaisir à régater et à nous battre pour notre 9ème place à la pointe de Land’s End. La Normandy Channel Race est une magnifique course. Nous reviendrons pour la terminer. À bientôt à Caen.”

LUNDI 14 SEPTEMBRE 

Si le début de course donnait l’avantage aux derniers nés de la classe avec une véritable course de vitesse, à l’instar de Redman, Banque du Leman et Crédit Mutuel, les trois premiers Class40 à enrouler la première marque de parcours au sud-ouest des îles Saint-Marcouf, les conditions de vent mollissantes et un courant défavorable ont considérablement redistribué les cartes. À l’entame de la Transmanche, les unités typées scow, moins avantagées par les conditions présentes sur le plan d’eau, ont pu voir revenir dans leur rétroviseur des Class40 plus anciens comme Tales 2, Vogue avec un Crohn et Fondation Sextant / Amiral Gestion qui se recalent dans le peloton de tête.

À 18h38 : la direction de course a été informée de l’abandon du Class40 124 Obportus IV pour convenances personnelles.

TOP DEPART DIMANCHE 13 SEPTEMBRE

C’est avec une météo quasiment parfaite, digne des plus belles journées estivales, que le comité de course a libéré avec ponctualité les Class40.

Redman, skippé par Antoine Carpentier et Nicolas Groleau s’est rapidement imposé sur son Class40 flambant neuf avant d’enrouler en premier la dernière bouée et de mettre le cap, au portant, vers la prochaine marque de passage des îles Saint Marcouf mouillée à quelques 36 milles du départ, dans la baie des Veys. Les conditions aux allures portantes alliées au talent des skippers à bord, auront permis aux unités les plus récentes de la Classe de s’illustrer sur ce parcours côtier tout en démontrant la puissance de ces montures.




36 milles séparent la dernière bouée du parcours côtier devant Ouistreham de la marque qui doit être obligatoirement contournée dans l’ouest de Saint-Marcouf. Les concurrents vont bénéficier d’un léger courant favorable pour atteindre le premier passage à niveau qui, comme c’est souvent le cas dans cette grande classique Normande, devrait déjà redistribuer les cartes.

Les duos s’attaqueront ensuite à un épisode certainement moins réjouissant pour les duos, la traversée de la Manche et de son fort trafic maritime, la flotte devrait toujours bénéficier de conditions favorables au reaching dans des airs se renforçant autour des 15 nœuds de secteur Est-Sud/Est. Après une première nuit en mer, les premiers Class40 devraient atteindre théoriquement l’île de Wight demain matin autour des 8h heure française, avant de s’atteler à un nouveau gros morceau mythique de l’épreuve : le passage du Solent.

Un partenariat unique avec Radio Free Dom

HUA, la société de Thibaut, a signé un partenariat unique avec Radio Free Dom, qui s’engage à ses côtés pour que toute son équipe puisse aller au bout de leur aventure. Désireuse de soutenir toujours plus les initiatives locales, la radio s’investit cette année dans un double projet unique : la voile et l’environnement. Thibaut n’aurait pas pu aller au bout de son aventure sans ce partenariat, comme il l’a expliqué sur notre antenne :