Une reconduite à la frontière avant la décision de l’OFPRA

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Fayad

Il s’appelle Fayad Halidi, 45 ans. Il faisait partie des insurgés de la médina de Mutsamudu à Anjouan en octobre 2018 qui protestaient contre la privation par le président Azali de la présidence tournante de l’île. Pour mémoire, l’armée comorienne avait maté la tentative de rébellion et arrêté le gouverneur d’Anjouan, Abdou Salami, lequel est d’ailleurs toujours en prison. Fayad Halidi avait trouvé refuge à Mayotte après être arrivé clandestinement par kwassa et avant d’obtenir un titre de demandeur d’asile provisoire qui lui avait été accordé le temps que sa requête soit examinée par l’OFPRA. La décision de l’organisme n’a pas encore été rendue et pourtant, la préfecture a ordonné la reconduite à la frontière de l’intéressé. Est-ce pour préserver les relations diplomatiques avec les autorités comoriennes à une heure où les frontières se rouvrent et que les expulsions ont pu reprendre ? Sans doute…
Dans tous les cas, les demandes d’asile des ressortissants comoriens sont rarement attribuées dans la mesure où le pays n’est pas en guerre et ne présenterait pas de risque majeur pour la liberté ou l’intégrité physique des demandeurs. Cela reste à voir et le révélateur sera sans doute le futur proche de Fayad qui devrait rapidement rejoindre les geôles comoriennes.