Sud de Madagascar: une chaîne de solidarité en faveur des victimes du kere se précise

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Lors d’une conférence de presse donnée ce samedi matin au Cros à Saint-Denis, les sportifs émérites Tsimba  Razafintsialonina et Wilson Clara s’engagent à aider les victimes du kere à travers la plateforme www.agirpourmada.org.

En effet, la chaîne de solidarité en faveur de la population du Sud de Madagascar prend corps. Le réseau sportif et associatif représenté par la Maison des Associations de Saint-Benoît (MDA), la Fédération des Entités Oeuvrant pour Madagascar (FEO) et l’US Sainte-Marienne (USSM) ont collaboré pour mettre à disposition de la population tous les moyens de collecte de dons.

Les Réunionnais ont le choix entre cagnotte leetchi, versement en espèce ou par chèque… Toutes les sommes récoltées seront ensuite versées sur la plateforme www.agirpourmada.org. Les donateurs peuvent aussi payer directement en ligne, par carte bancaire sur cette plateforme.

L’association Agir pour Diego (AD) qui a créé la plateforme www.agirpourmada.org dispose d’une équipe immédiatement opérationnelle et déjà active dans les zones touchées par le Kéré, depuis mai 2020. Il en est de même pour un « compteur » où les donateurs peuvent suivre l’évolution des montants des dons. Les denrées alimentaires achetées à Toliara (grande ville la plus proche des zones victimes de la sécheresse) avec l’argent des dons servent à constituer des colis alimentaires remis aux familles. Un colis contiendra : 10 kg de riz, 1 litre d’huile, 500g de sucre, 1kg de haricot, 3 savons, 1kg de farine, 500g de sel, 1kg de lentilles, 20 litres d’eau.

« Tout se fera d’une manière totalement transparente et fiable. Autrement, nous ne serions pas ici, exposés devant vous aujourd’hui » assurent les sportifs émérites Wilson Clara de l’US Sainte-Marienne et l’ancienne star du foot réunionnais Tsimba Razafintsialonina, entourés de Jocelyne Mardom présidente de la MDA de Saint-Benoit et de Pana Reeve et Dany Mivan de FEO Madagascar. Et Mme Mardom d’ajouter : « Cette coordination d’acteurs associatifs était nécessaire pour centraliser les appels aux dons, pour apporter une réponse concrète et rapide, pour parler d’une seule voix, pour mobiliser le maximum d’acteurs et surtout pour agir en transparence et en
toute sécurité. Merci à tous pour votre générosité ».