Kamardine interpelle le chef du gouvernement

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

download

11h20 – Le député Mansour Kamardine a une nouvelle fois interpellé mardi le Premier ministre lors de la séance des questions au Gouvernement. Après avoir exprimé ses craintes sur le projet de différenciation des territoires, il a ainsi indiqué qu’avant toute chose, le département souhaitait un rattrapage économique et social sur le reste du territoire national et que des mesures soient prises contre l’immigration illégale.

Question d’actualité au gouvernement – mardi 27 octobre 2020 – Assemblée Nationale
Mansour Kamardine au Premier Ministre

Face à l’interrogation du gouvernement sur le bilan de la départementalisation, les possibilités de différenciation et la méthode de consultation, ma réponse : Prendre en compte les priorités des Mahorais

Monsieur le Premier Ministre,
A travers le projet de différenciation des territoires, qui pourrait impacter l’unité de la République, le gouvernement demande aux mahorais, de réfléchir, sur ce que pourrait être Mayotte en 2031. Je veux vous répondre, ici et maintenant, devant la Représentation nationale :
-Ce que nous voulons, ce n’est pas une redéfinition de notre statut départemental, auquel nous sommes très attaché, car il nous donne pleinement satisfaction ;
-Ce que nous voulons, c’est la sécurisation des frontières françaises à Mayotte ;
-Ce que nous voulons, c’est la mobilisation, pour reconduire vers leur pays d’origine, les hordes de gens qui n’ont pas à être là, et qui terrorisent les populations régulières à Mayotte ;
-Ce que nous voulons, c’est la mise en place d’un régime juridique mettant fin : à l’accès à la nationalité automatique, au regroupement familial automatique, aux droits d’asile automatique ;
-Ce que nous voulons, c’est l’égalité sociale, l’égal accès à la santé, et à l’éducation nationale ;
-Ce que vous voulons, c’est des infrastructures de développement durable, qui nous permettent de développer l’économie et l’emploi : port, aéroport, routes, université, connexion très haut débit etc. ;
-Bref, ce que nous voulons, c’est l’égalité des chances ;
-En un mot, ce que nous voulons, c’est un plan de rattrapage économique et social pour le 101e départements français.
Pendant 40 ans, l’Etat nous a dit ce qui était bon pour les Mahorais. Monsieur le Premier Ministre, le temps est venu pour le gouvernement entende ce que nous voulons : prendre en compte nos priorités.”

Bref, au delà du toilettage institutionnel et du bilan de la départementalisation demandé par le ministre de l’Outre-Mer Sébastien Lecornu, Mansour Kamardine demande plus de moyens LIC et sécurité, mais aussi une fois encore, l’égalité réelle qui demeure au niveau de chimère à Mayotte.