Lucien Biedinger décédé à l’âge de 74 ans: réactions

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

L’ancien rédacteur en chef de Témoignages, Lucien Biedinger est décédé à l’âge de 74 ans dans la nuit de dimanche à lundi. En plus d’être un journaliste émérite, c’est aussi u militant de la cause réunionnaise.

Réactions

Emmanuel Séraphin, Président du TCO

C’est avec une grande émotion que j’apprends le décès de Lucien Biedinger. Lulu, comme nous l’appelions tous, a voué toute sa vie à militer pour les valeurs humanistes et progressistes auxquelles il était profondément attaché. Engagé au côté du journal français « Témoignages Chrétien », il a naturellement rejoint à La Réunion l’organe de presse du Parti communiste réunionnais, « Témoignages », dont il est devenu rédacteur en chef. Son nom restera à jamais attaché à ce journal.

En toutes circonstances, il a manifesté une fidélité inébranlable à son Parti et à son journal. Au-delà de ce militantisme, Lulu était aussi un homme impliqué auprès des acteurs culturels et il était très sensible au dialogue inter-religieux.

En celà, ses convictions politiques rejoignaient ses convictions philosophiques. Enfin, il avait une passion invétérée pour le vélo. Sa pratique avait valeur d’exemple et il a beaucoup œuvré pour le développement du vélo dans sa ville du Port.

Au moment où il nous quitte, je tiens à saluer sa mémoire et présente à son épouse Simone, à ses filles Anne-Laude et Elsa, à son fils Laurent et à tous ses proches mes très sincères condoléances.

Huguette Bello, maire de Saint-Paul

Lucien a été un camarade de lutte. Il avait pour devise « S’lawaeschakampf / la vie est un combat ». Lulu a été de tous les combats pour une société réunionnaise plus juste, un monde durable meilleur. Il n’était pas homme de résignation face à la pauvreté et aux injustices, ce qui lui a valu d’être expulsé de La Réunion !
Il a perpétué sur la terre réunionnaise les valeurs de courage, de solidarité, héritées de ses grands-parents et parents, résistants au nazisme.
J’adresse toute mon affection et mes condoléances attristées à son épouse Simone, leurs enfants Anne Laude, Laurent et Elsa ainsi qu’à tous ses proches.