Redevance TV : mauvaise surprise pour des milliers de foyers, des relances arrivent!

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Vous êtes nombreux à ne plus payer de taxe d’habitation avec laquelle était incluse la redevance TV, qui cette année pour notre île est d’un montant de 88 euros.

Pour la plupart, vous avez le document ci-dessus mais voilà beaucoup de contribuables ont pensé à tord que les 88 euros de redevance TV allaient être prélevés automatiquement sur leurs compte, puisque les services des impôts ont vos coordonnées bancaires, et bien il n’en est rien.

Les lettres de relance tombent dans les boites aux lettres depuis une semaine avec en plus une majoration de 10% soit un total de 97 euros à payer. Car en effet, il fallait payer votre contribution à l’audiovisuel public ou anciennement redevance TV en ligne ou au guichet.

Pour rappel, la contribution à l’audiovisuel public ou anciennement redevance TV, sert à financer le secteur public  qui se compose de France Télévisions (les chaînes France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô et les chaînes publiques d’outre-mer, principalement), d’Arte France (la chaîne Arte), de Radio France (les stations France Inter, France Info, France Culture, France Musique et France Bleu, principalement), de France Médias Monde (Radio France internationale, les chaînes France 24 et TV5 Monde) et de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), chargé de la conservation des archives audiovisuelles. Grâce aux moyens qui leur sont affectés, les chaînes du service public peuvent proposer leurs programmes sur presque la totalité du territoire métropolitain et ultramarin, ainsi que dans les autres pays. Elles ont des missions de service public qui consistent à diffuser notamment les émissions de l’Institut national de la consommation, les émissions d’expression directe en faveur des formations politiques et des organisations professionnelles, des programmes religieux, les émissions des campagnes électorales, etc. Ces missions sont assurées alors que le recours à la publicité et au parrainage est moins important sur l’audiovisuel public que celui autorisé pour les chaînes privées.