Covid-19 : Gabriel Attal évoque un retour à une vie plus normale « peut-être dès la mi-avril »

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

A l’issue d’un conseil des ministres tenu ce mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que “un retour à une vie plus normale… peut-être dès la mi-avril”. “Le retour à une vie plus normale est en vue, les lieux qui font notre vie sociale rouvriront, c’est un horizon au bout du tunnel que nous devons avoir en vue”, ajoute-t-il. L’intense campagne de vaccination menée sur l’ensemble du territoire ne serait pas indifférente à cette situation.

La situation épidémique reste pourtant toujours “préoccupante”. “Ce n’est pas une explosion, ce n’est pas une hausse exponentielle, mais c’est une montée continue ” des cas positifs, qui nécessite des “mesures supplémentaires”. En effet, le président Emmanuel Macron doit tenir cet après-midi une réunion avec le chef du gouvernement et plusieurs ministres pour prendre les dispositifs à mettre en place qui permettrait par la suite une prochaine “réouverture” du pays.

“Il s’agit d’un horizon de plus en plus proche : peut-être, nous l’espérons, dès la mi-avril, auquel nous nous préparons », a expliqué Gabriel Attal  qui précise l’éventuelle prise des “dispositifs et des protocoles qui pourraient permettre de rouvrir, prudemment mais sûrement, le pays dans les prochains temps”.

” Ces données nous apprennent également que si le virus circule très activement partout sur le territoire, toute la France n’est pas touchée de manière homogène : il y a une situation hétérogène qui appelle évidemment une réponse différenciée dans une vingtaine de départements en raison d’une situation particulièrement préoccupante “, a-t-il ajouté.

Jeudi, le Premier ministre, Jean Castex, doit tenir jeudi une conférence de presse au cours de laquelle les nouvelles mesures de restrictions doivent être annoncées. “Nous menons une concertation avec les élus locaux, avec les acteurs territoriaux, afin que des mesures supplémentaires – si elles s’avèrent nécessaires – puissent être prises dans les meilleurs délais”, a souligné Gabriel Attal.