Gymnastique acrobatique : 5 Réunionnaises sélectionnées pour le championnat du monde à Genève

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Nous avons rencontré, hier, mardi 2 mars 2021 à Saint-Denis, Léa Let Yeung Cheng, 17 ans dans deux mois, et Cassie Merault, 19 ans cette année. La première est en classe de Terminale S au lycée Jean Joly à la Rivière-Saint-Louis et souhaite s’orienter vers des études de médecine après son Bac.

La deuxième, qui a eu son Bac S avec mention, est étudiante en STAPS au Tampon. Toutes deux font de la gym depuis plusieurs années déjà. De la gymnastique de haut niveau. Plus précisément de la gymnastique acrobatique. Avec leurs camarades Lilou Bautier (17 ans), Louise Souplet (13 ans) et Emma Teulier (14 ans), elles ont toutes les cinq été sélectionnées pour le championnat du monde qui aura lieu en juin prochain (si le Covid n’y voit pas d’inconvénient) à Genève.

Ces jeunes filles tout comme les autres licenciées des clubs « Les hirondelles » à Saint-Louis et « AGED » à l’Entre-Deux sont entrainées par Edith Vernhet. Les deux clubs comptaient environ 350 licenciées avant la crise sanitaire. Il en reste près de 250. La peur de la maladie, sans doute !

Mais Mme Vernhet tient à préciser : « toutes les précautions sont prises et nous respectons autant que faire se peut les gestes barrières ». Ces jeunes gymnastes qui sont visiblement passionnées s’entrainent à raison de 15 à 20 heures par semaine. A noter que Cassie a déjà participé à deux championnats du monde : en Chine et en Belgique. Ainsi qu’à deux championnats d’Europe : en Pologne et en Israël où elle a brillamment décroché une 5ème place.

De gauche à droite : Léa et Cassie. Crédit photo : Yves Mont-Rouge

Léa qui avait pratiqué la gym artistique durant de longues années avant de découvrir l’acrobatique, il y a deux ans, avait obtenu une médaille de bronze en championnat de France.

Outre les entrainements d’Edith Vernhet, les jeunes gymnastes bénéficient également de l’expertise d’Aurélien Bissérier qui intervient trois fois par semaine. Tous nos encouragements aux gymnastes qui, nous n’en doutons pas, sauront de par leur double ou triple salto et autres figures « met’ la Réunion en l’air ». Au sens propre, comme au sens figuré.

Y.M.