Le procès de Didier Robert, prévu ce vendredi 9 avril, devrait être reporté pour la 2ème fois

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Un des avocats qui doit plaider dans le cadre de cette affaire a contracté depuis plus d’une semaine le Coronavirus. Il s’agit de Me Alain Rapady, le conseil de Christine Clain, ex-cadre de la Sem Muséo soupçonnée de recel et de prise illégale d’intérêt. Alors, le procès aura-t-il lieu ou sera-t-il reporté ?

La balle est dans le camp du Parquet, et plus précisément dans celui de la présidente du tribunal correctionnel, qui peut décider de reporter (ou pas) le procès. Mais d’après un des avocats que nous avons pu joindre en début de soirée, en ce jeudi 8 avril 2021, le procès pourrait être reporté “d’ici à deux ou trois semaines, en tout cas avant le mois de mai”. Donc avant les prochaines élections départementales et régionales”.

Rappelons que le procès de Didier Robert qui devait se tenir en octobre de l’année dernière avait déjà été reporté une première fois. La date arrêtée par le tribunal étant celle du vendredi 9 avril 2021, c’est-à-dire aujourd’hui. L’ex Pdg de la Sem Muséo, également président de Région sortant, doit répondre de pas moins de 7 chefs d’inculpation dont abus de biens sociaux, concussion et prise illégale d’intérêts.

Rappelons également que Didier Robert est officiellement candidat aux régionales. Il brigue en effet un troisième mandat après son élection de 2010 et de 2015.

Ce qui est assez étrange, en revanche, c’est que depuis deux semaines, un carton d’invitation avait été envoyé par les services de la Région à de nombreux chefs d’entreprise de la Réunion pour un grand séminaire qui doit se tenir au domaine de MOCA dans les hauts de Saint-Denis, ce matin à partir de 9 heures. C’est-à-dire bien avant qu’on apprenne la contamination de l’avocat de Mme Clain. Voir ci-dessous le carton d’invitation qui a été envoyé depuis une semaine aux chefs d’entreprise :

Un carton d’invitation envoyé depuis une semaine aux chefs d’entreprise

Séminaire programmé donc depuis bien longtemps …au vendredi 9 avril 2021 – hasard de calendrier ??? – , alors que depuis fin de l’année dernière, la date du procès, soit le 9 avril 2021, était connue de tous. Ce carton d’invitation mentionne par ailleurs la présence de Didier Robert au séminaire. Ce qui est somme normal vu qu’il est déjà en campagne électorale. Pas question pour lui de rater ce rendez-vous avec les chefs d’entreprise. Autrement dit, il ne devrait pas être présent ce matin au tribunal correctionnel.

Outre le carton d’invitation, le 29 mars dernier, un mail a été également envoyé aux invités à ce séminaire. Et l’on apprend, par « Z’infos 974 », le samedi 3 avril, « le coup de théâtre dans le procès de Didier Robert ». « Coup de théâtre dans le procès » ou théatralisation pour un report du procès ?

Le carton d’invitation a été doublé d’un mail très explicatif sur le contenu du séminaire programmé au 9 avril.

Voici ci-dessous l’intégralité du mail (qui se trouve donc maintenant sur la place publique) adressé aux chefs d’entreprise. Nous avons pu nous en procurer un exemplaire. Rappelons qu’en pleine crise Covid, ce séminaire devrait réunir plusieurs dizaines de personnes en un même lieu avec repas en fin de réunion alors que le préfet, Covid oblige, somme tous les restaurants de fermer leurs portes !

“Mesdames, Messieurs,

Une démarche d’identité territoriale et d’attractivité s’engage à La Réunion et nous souhaitons vous associer lors d’un

Séminaire d’une journée le 9 avril prochain de 9h à 16h au Moca, dans les hauts de Saint-Denis à Montgaillard.

Quand bien même cette thématique peut vous paraitre lointaine, nous sommes certains que votre contribution ne saura qu’enrichir nos travaux, pour faire rayonner La Réunion.

La Région Réunion, chef de file de l’internationalisation de l’économie réunionnaise, s’est fixée pour objectif de renforcer la compétitivité de ses entreprises en local et à l’international. Cela, sans compromettre et fragiliser leur ancrage territorial, nécessaire au développement de leurs activités.

Le volet international des filières prioritaires identifiées, a notamment pour ambition de coconstruire une démarche de marketing territorial avec l’ensemble des partenaires et organismes économiques. L’initiation de cette démarche vise à mettre en œuvre des outils de valorisation des produits et services réunionnais, qui permettront de contribuer au succès à l’export des entreprises, pour une structuration de l’offre de leurs filières, tournée vers le monde. Au delà de l’aspect purement économique qui motive notre action , le marketing territorial dans une île comme La Réunion, va beaucoup plus loin.

Parfois confondu avec une simple opération de communication ou régulièrement réduit à la création d’une « marque », le marketing territorial est  l’appropriation, par les territoires (et leurs institutions) de ce principe:

« Comment faire, de mon territoire, une chose et une histoire belles et désirables pour ceux qui y vivent et pour ceux que je souhaite séduire et attirer ?

L’attractivité territoriale, de quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’un ensemble d’actions visant à valoriser les atouts de notre territoire dans tous les domaines (économique, touristique, culturel, R&D, éducation, etc.) pour mieux les faire connaitre à l’extérieur mais aussi pour mieux en saisir les opportunités en local. À l’instar de nombreuses régions en France, et pays au niveau international, la marque de territoire contribue à créer de la valeur pour le territoire à partir de ses atouts divers. Il s’agit à travers la révélation de cette identité de valoriser ces atouts et potentiels.

Les objectifs sont variés :

  • Affirmer des valeurs partagées et les atouts de notre territoire pour contribuer à son rayonnement sur la scène internationale. Aujourd’hui, un territoire doit être visible pour se démarquer et ainsi attirer investisseurs, étudiants, entreprises, touristes …. Mais il doit aussi donner envie en renvoyant une image positive et dynamique ! Cet étendard se déploie à l’extérieur mais agit aussi au niveau local en fédérant les Réunionnais.
  • Structurer la communication et donner de la force à la prise de parole du territoire en outillant les différents acteurs, autour d’une bannière et des outils communs. Avec une identité commune et des outils partagés, la communication gagnera en cohérence et en visibilité.
  • Fédérer les forces-vives dans une démarche commune de promotion du territoire pour en maximiser les retombées. Pour cela, il s’agit de s’appuyer sur le vaste réseau d’acteurs mobilisés dans le développement du territoire et ce, à tous les niveaux.

Comment engager une telle démarche ?

La définition d’une stratégie d’attractivité territoriale doit associer largement les forces vives du territoire. La co-construction sera ainsi le fil rouge méthodologique pour permettre à chacun de s’exprimer, de contribuer et ainsi se retrouver dans le fruit de ce travail demain.

3 étapes clés seront engagées, auxquelles nous souhaiterions vous associer  :

  • Une phase de diagnostic préalable, pour dresser l’état des lieux, partager les expériences, les attentes et les besoins. Il s’agit aussi de «  mesurer » l’image de La Réunion aujourd’hui pour mieux identifier les axes d’amélioration.
  • Une phase de construction de la stratégie d’attractivité et de l’image de marque de La Réunion. A partir des éléments de diagnostic, des orientations seront définies, des messages, ainsi qu’un nom et une identité. Cette étape permettra aussi de définir les différents usages et la gouvernance nécessaire pour faire vivre cette marque.
  • Une phase de définition d’un plan d’actions opérationnel pour faire connaitre la marque, permettre son appropriation et sa visibilité.

Concrètement, il en ressortira quoi ?

  • Une belle image de marque pour notre territoire et des actions concrètes pour promouvoir ses atouts partout dans le monde, une image qui nous ressemble tel l’étendard de notre île
  • Un réseau d’acteurs mobilisés, qui s’engageront et qui se retrouveront derrière une image, des temps et des outils partagés – car ensemble, nous avons plus de forces.
  • Un symbole de fierté pour tous les réunionnais, premiers ambassadeurs de leur île, ici ou ailleurs.

Nous vous donnons donc rendez-vous le vendredi 9 avril prochain sur une journée de séminaire au Moca – Montgaillard : “les rencontres de la co-construction de la marque Réunion”.

Celle-ci se déroulera de 9h à 16h00. Un déjeuner vous sera offert, dans le respect des règles sanitaires de lutte contre le COVID-19.

Ces rencontres de la co-construction de la marque Réuion s’articuleront autour de deux axes:

– la présentation générale de la méthodologie par le bureau d’études séletionné

– des ateliers table-rondes dynamiques pour faire ressortir le meilleur de ce que La Réunion a à offrir.

Nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre présence, celle de vos élus, collaborateurs par retour de mail à: emilie.lauret@cr-reunion.fr avant le mercredi 7 avril 2021.

Comptant sur votre participation,

Cordialement”