L’affaire de l’OJAM : une jeunesse incomprise et muselée (2/3)

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Après la publication du « Manifeste de la jeunesse »* par l’OJAM, le pouvoir central fut intraitable, craignant une « algérisation » de ses confettis. Intimidations, perquisitions, emprisonnements. La répression fut démesurée.