Les sargasses, un « casse-tête chinois » pour la municipalité de Sainte-Anne

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Depuis 15 jours, les échouements sont plus nombreux ce qui oblige la Ville à faire appel à des prestataires afin d’éviter que les algues brunes restent plus de deux jours dans l’eau. Une course contre la montre à l’issue incertaine.