Lettre ouverte aux candidats aux régionales 2021 à la Réunion

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Candidats aux élections régionales 2021, vous serez les élus de l’urgence climatique et écologique.

Nos conditions de vie et celles des générations futures seront irrémédiablement bouleversées si nous n’agissons pas de manière ambitieuse et cohérente, dès aujourd’hui et pendant les prochaines décennies, pour réduire drastiquement notre dépendance aux énergies fossiles.

À la Réunion, ces énergies carbonées représentent 87% de nos usages pour nous déplacer, nous nourrir, nous soigner… Les gaz à effets de serre ainsi générés constituent la principale cause du changement climatique qui menace le monde, et particulièrement La Réunion : baisse des rendements agricoles, de la ressource en eau, dégradation des coraux et ses impacts sur la pêche et le littoral… Dans le même temps, l’offre mondiale de pétrole pourrait décliner, posant la question de notre approvisionnement et de la pérennité du fonctionnement de notre société actuelle.

C’est pourquoi il vous faudra engager, si vous êtes élus, des transformations majeures pour décarboner toute notre économie de manière systémique : mobilité, mix électrique, agriculture et bâtiment sont tous interdépendants et doivent être repensés ainsi. L’autre réalité, c’est qu’il n’y aura pas de solution “miracle”. La technologie ne pourra pas tout et devra être bien utilisée. Toute solution demandera d’abord des efforts de réorganisation et de sobriété.

Mais pour réussir cette transformation vers une société bas carbone, pour qu’elle soit pourvoyeuse d’emploi et soutienne la cohésion sociale, il faut un plan. C’est pourquoi le Shift Project, devenu un think thank de premier plan sur la transition climatique, travaille depuis près d’un an à l’élaboration d’un « Plan de transformation de l’économie française ».

Nous, membres de l’association des bénévoles du Shift Project à la Réunion – “Les Shifters Réunion”, proposons aux candidats de travailler avec eux sur la base de ce plan, en y intégrant les spécificités de la Réunion. Ainsi la mobilité et la production d’électricité sont, de loin, les principales sources d’émission de gaz à effets de serre sur notre territoire. Ils doivent donc concentrer notre vigilance et nos efforts en tant que citoyens et ceux de La Région Réunion en tant que cheffe de file sur ces deux secteurs.

Nous proposons ainsi des méthodologies pour mettre en cohérence les nombreux projets portant sur la mobilité quotidienne à l’agenda des collectivités pour les années à venir (NRL, NEO, RunRail, TAO, route des hauts de l’Est, plans vélos, réseau régional cyclable…), en s’assurant qu’ils tirent tous dans le même sens d’une réduction des émissions. Ces projets agglomérés ne peuvent en effet constituer une stratégie pour une mobilité agréable, efficace et bas carbone. Certains risquent même d’accentuer notre dépendance au “système voiture”, accroissant sans cesse les embouteillages, les dépenses contraintes en carburant pour les ménages et les émissions de gaz à effets de serre.

De même, nos analyses peuvent guider rationnellement les choix importants qui devront être faits pour décarboner notre mix électrique, mais aussi introduire l’efficacité et la sobriété nécessaires dans nos usages. Les choix technologiques de production devront être débattus dans leur globalité en termes de coûts/bénéfices et par rapport aux alternatives, notamment celles réduisant notre dépendance et répondant à l’urgence climatique.

Nous nous tenons à disposition des candidats dans une démarche non partisane.

logo.png