Zones dangereuses : des courriers de départ qui passent mal

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Certains résidents aux abords de la falaise littorale à Bovis et Bel Air n’acceptent pas l’idée de partir d’une zone désignée dangereuse par les autorités. Les courriers de départ remis par le maire et le sous-préfet aux familles concernées ont attisé leur colère.