La ville de St-Denis et la CAF s’unissent pour répondre aux besoins des familles

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Afin de renforcer l’efficacité, la cohérence et la coordination des actions en direction des habitants de Saint-Denis, la Ville et la Caisse d’Allocations Familiales (Caf) vont signer une nouvelle Convention Territoriale Globale (CTG) pour les cinq prochaines années.

Cette convention donnera de la stabilité et de la lisibilité à ce partenariat. Elle permet de mobiliser l’accompagnement de la Caf tant au niveau de l’ingénierie sociale qu’au niveau du levier financier. Plusieurs millions d’euros permettront l’accompagnement, le développement ou la naissance de projets tels que le développement de places d’accueil petite enfance, la création d’une épicerie solidaire, le soutien à l’animation de la vie sociale et au tissu associatif.


La Commune de Saint-Denis compte plus de 51 700 allocataires dont 20 500 allocataires précaires. Au total, ce sont plus de 113 000 Dionysiennes et Dionysiens & 44 000 enfants qui sont concernés par les aides de la Caf.

À ce titre, et sur le territoire communal, la Caf verse un montant annuel de près de 430 millions d’euros de prestations et 21 millions d’euros au titre de sa politique d’action sociale.

La Caf s’engage sur le territoire réunionnais au plus proche des besoins des publics notamment des usagers les plus fragiles en apportant des moyens et son expertise, en lien avec les services de la commune qui oeuvrent au quotidien pour améliorer les conditions de vie des habitants de Saint-Denis.

Dans le cadre de leur étroite collaboration, la Ville de Saint-Denis et la Caf ont élaboré un diagnostic partagé des besoins du territoire avec leurs partenaires.

La richesse du diagnostic a permis de bâtir une convention ambitieuse pour les Dionysiennes et les Dionysiens. La Convention Territoriale Globale contribue à optimiser l’offre de services existante, favorise le développement d’une offre nouvelle et soutient la mobilisation de tous les partenaires autour de la réalisation des actions décidées en concertation entre septembre 2020 et avril 2021.

La convention fixe les objectifs de développement du territoire, sur les champs prioritaires définis dont notamment :

· L’articulation entre vie familiale, vie sociale et vie professionnelle ;
· L’accueil des enfants ;
· Le développement d’une offre de loisirs en faveur de la jeunesse ;
· Le soutien à la fonction parentale ;
· Le soutien aux relations sociales de proximité ;
· L’offre de service en matière de logement et la lutte contre la non-décence des logements ;
· L’insertion sociale et professionnelle.

Elle est déclinée en une cinquantaine d’actions répondant à cinq enjeux territoriaux.

La Ville de Saint-Denis et la Caf agiront donc de concert pour améliorer l’accès aux droits, aux services et aux dispositifs d’accompagnement et de prévention : pour les familles, notamment les plus défavorisées ainsi que pour les jeunes afin de garantir l’égalité des chances. Les deux entités souhaitent co-organiser les offres de services notamment pour l’enfance, la famille, la jeunesse et la cohésion sociale dans une approche territorialement attentionnée et coordonnée, en hyper proximité. La Caf et la Ville entendent s’appuyer sur les associations, véritables forces vives des territoires.
Elles souhaitent organiser la montée en compétences des professionnels, accompagner les besoins et le développement de l’offre de services sur le territoire.

Afin de mieux cibler les publics fragiles et la jeunesse et ainsi répondre à leurs besoins, l’offre de service sera mise en avant par le biais d’une communication dynamique et multi-supports dans un esprit d’aller vers.

La convention apporte une harmonisation des politiques publiques sur sept thématiques : accès aux droits, petite enfance, enfance jeunesse, parentalité, logement, animation de la vie sociale et insertion sociale et professionnelle. Elle renforce le partenariat entre les acteurs du territoire et pérennise l’offre d’accueil petite enfance dans le cadre du « bonus territoire ». La CTG permet également de rationaliser les instances partenariales qui existent déjà et de mieux mobiliser les financements en associant les acteurs locaux dans la mise en œuvre de cette dynamique. Elle constitue un levier décisif à la définition, à la mise en œuvre et à la valorisation d’un projet de territoire.

Ericka Bareigts, Maire de Saint-Denis : « Avec cette nouvelle CTG, la Ville conforte un partenariat avec la CAF qui oeuvre dans notre projet politique de plus d’émancipation et de dignité des Dionysiennes et Dionysiens. Je note en particulier que le rôle de la Ville évolue dans la politique famille et dans son lien aux structures de petite enfance. Désormais, le financement des crèches se fera en circuit court entre la CAF et elles. La Ville restera néanmoins un partenaire fort dans la politique « Famille » sur son territoire. »

Harry-Claude Morel, président du Conseil d’administration de la Caisse d’allocations familiales : « Cette Convention Territoriale Globale, première convention inclusive, nouvelle génération porte des ambitions fortes pour agir concrètement dans le quotidien des usagers. En construisant des équipements, en ouvrant de nouveaux services, en déployant des projets, cette convention œuvre au quotidien pour agir pour le bien être, l’insertion sociale et professionnelle et l’accès aux droits des Dionysiennes et des Dionysiens. »