Immigration : Le ballet des kwassas dans le lagon répond à la loi de l’offre et de la demande

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

En dépit des nombreux efforts, les kwassas continuent d’arriver, les passeurs développement leur clientèle avec les congés d’été…

Décidément le trafic via les Kwassas s’adapte aux besoins des clients ! Cela pourrait faire sourire mais malheureusement les filières de passage de comoriens entre Anjouan et Mayotte sont multiformes et savent s’adapter aux besoins des populations.

En effet nombreux sont les élèves qui ont fini leurs cours, les vacances ont donc commencé pour bon nombre de personnes. C’est ainsi que l’on apprend via les citoyens vigilants qui signalent aux autorités l’arrivée des kwassas chargés de clandestins et de produits de contrebande sur le département, que depuis quelques jours les passeurs font des allers-retours c’est à dire qu’ils arrivent avec leur embarcation à Mayotte chargée de clandestins qui souhaitent s’installer de manière illégale sur notre département mais ils ne repartent pas à vide. L’embarcation se charge au retour de comoriens pas forcément toujours en situation irrégulière il faut bien le dire, qui profitent du bateau pour rentrer en vacances à Anjouan. Ils pourront ainsi reprendre le kwassa dans l’autre sens avant la rentrée des classes par exemple.

Au moins 3 témoignages de ce type nous sont parvenus ces derniers jours montrant bien que si les personnes présentent sur le territoire utilisent le kwassa pour rentrer en vacances aux Comores, ils savent parfaitement qu’ils n’encourent aucun danger pour le reprendre une fois les vacances terminées. Alors certes le nombre d’interceptions en mer augmente mais il est encore loin de pouvoir mettre les trafiquants hors d’état de nuire.

Anne Constance Onghéna
Pour France Mayotte matin