Hausse des prix des carburants : Philippe Naillet interpelle le ministre de l’Economie

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Le député de La Réunion, Philippe Naillet, interpelle le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, par rapport à la hausse des prix des carburants. Il lui adresse un courrier, avec une copie pour la Première ministre, Elisabeth Borne, et pour le préfet de La Réunion, Jacques Billant.

« Le sujet des carburants est, comme vous le savez, très sensible sur notre territoire. Le samedi 17 novembre 2018, la France découvrait le mouvement des “Gilets Jaunes” dont
l’origine était principalement la hausse des prix des carburants.

À La Réunion, nous avons aussi subi de durs blocages durant deux semaines, pénalisant l’activité économique et limitant les déplacements des personnes. Cette crise sociale et économique a par la suite été amplifiée par l’émergence de la Covid-19 dont les  effets persistent aujourd’hui et depuis peu par les conséquences du conflit en Ukraine.

Dans les Outre-mer, et à La Réunion singulièrement, nous subissons depuis toujours la « vie chère ». Sur ce point, les actions des “Gilets Jaunes” entamées sur notre territoire en novembre 2018 font écho aux revendications du Collectif des Organisations Syndicales, Politiques et Associatives de La Réunion (COSPAR) de février 2009. Les récentes actualités internationales pèsent sur le pouvoir d’achat des familles réunionnaises.

Selon l’Insee, “au cours du confinement du 2e trimestre 2020, 25 % des Réunionnais de 15 ans ou plus, hors retraités, considèrent avoir subi une dégradation de leur situation
financière”. Plus récemment encore, lors 12 derniers mois – à la fin mai – les prix moyens de l’énergie ont augmenté 23,3% et ceux de l’alimentaire de 5,4%.

La hausse vertigineuse des prix des carburants prévue à La Réunion pour ce vendredi 1er juillet 2022 est insupportable pour nos familles déjà en grande difficulté. Pour de nombreux Réunionnais, il faut choisir aujourd’hui entre se déplacer et se nourrir. Notre géographie particulière limite le développement des transports en commun et la plupart
des Réunionnaises et des Réunionnais n’a d’autre choix que d’utiliser sa voiture.

Face à cette situation historique et complexe, nous devons pouvoir compter  sur des mesures d’urgence adaptées.

Le décret n° 2022-423 du 25 mars 2022 a permis la mise en place d’une remise de 18 centimes à la pompe pour l’achat de carburants pour la période du 1er avril 2022 au 31
juillet 2022. Cette remise est de 15 centimes en Outre-mer. En attendant le projet de loi sur le pouvoir d’achat, je vous demande, à titre exceptionnel, dès ce 1er juillet 2022, de majorer cette remise afin d’annihiler la hausse prévue.

Monsieur le Ministre, à l’heure où une partie de nos concitoyens de La Réunion a exprimé son incompréhension dans les urnes face à ces situations que nous dénonçons
également, nous espérons pouvoir compter sur votre pleine compréhension et votre volonté de protéger le pouvoir d’achat des Réunionnaises et des Réunionnais.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération. »