Réunion Graffiti : de St-Denis à St-André, cap sur la 4ème édition du festival

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Le Festival Réunion Graffiti est de retour du 24 septembre au 16 octobre prochains. Focus sur les nouveautés 2022.

Deux villes d’accueil : Saint-Denis et Saint-André

Pour sa 4è édition, le festival durera 3 semaines avec une ambition clairement affichée par Eko LSA, son directeur :« devenir le plus grand festival international de street art de l’océan indien ».

Réunion Graffiti constitue d’ores et déjà un rendez-vous annuel de la vie culturelle dyonisienne, grâce notamment au soutien renouvelé de la ville de Saint-Denis en matière d’arts urbains. Preuve de ce dynamisme, un nouveau projet avec la SIDR qui s’étalera sur deux ans, avec la création d’une friche dédiée aux artistes du festival dans un immeuble désaffecté.

Cette année, le périmètre du festival s’agrandit à travers une action « Hors les murs » en partenariat avec la Ville de Saint-André, dans le cadre de sa politique de rénovation urbaine. De grandes fresques sur façades seront ainsi réalisées dans les deux communes.

Une trentaine d’artistes de tout horizon
En 2022, le festival accueillera une trentaine d’artistes : 6 artistes internationaux (l’allemand Atom One, les américains How & Nosm, les suisses Jazi et Stom500, l’argentine Zumi) 7 artistes nationaux (Ceet, Lazoo, Nasty, Pest, Sifat, Sitou, Soklak), 5 artistes de la Réunion (Floé, Kes, Omouck, One Shoz, Pandakroo), et 1 artiste de Mayotte (Papajan). Nouveauté cette année, One Shoz a été choisi suite à un appel à candidature et Kes a été sélectionné lors de la « battle 2022 » qui s’est déroulée au Graff Park de Saint-Denis.

S’ajoutent à l’affiche 9 artistes résidents dont la plupart travaille tout au long de l’année sur L’évènement : Dey, Eko LSA, Ice, Konix, Macak, Nimbus, Oner, Sept, Roko.
« La rencontre entre des artistes venant des 4 coins du monde constitue un point fort de notre programmation » précise Eko Lsa.

Une ouverture sur Mayotte

Par ailleurs, un appel à projet spécifique a été organisé par Réunion Graffiti et le Département de Mayotte à destination des artistes mahorais. Son but : valoriser les talents du territoire, contribuer à leur notoriété et encourager la collaboration culturelle entre La Réunion et Mayotte.

Dans ce cadre, une fresque collaborative sera réalisée à la Délégation de Mayotte à La Réunion par l’artiste mahorais Papajan et l’artiste réunionnais Oner, sur le thème du vivre-ensemble et de la fraternité́ entre les deux peuples.