Les effectifs du RAID sont toujours présents et participent aux opérations musclées de police

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Les affrontements et violences sont toujours aussi présents sur le territoire et rien ne semble vouloir stopper la tendance. E attendant, les effectifs du RAID sont toujours à pied d’œuvre…

Il se dit que les effectifs du Raid à Mayotte quitteraient le territoire lundi prochain, c’est faux, il s’agit d’un fake, l’élite de la Police Nationale poursuit ainsi ses missions.

Il y a eu certes un renouvellement des équipes en début de semaine et ce, comme cela se produit chaque semaine désormais.

A ce titre hier matin, les hommes du Raid ont procédé à une opération très importante en participant aux côtés des policiers nationaux à une perquisition qui s’est avérée assez musclée sur le secteur de Vahibé à Mamoudzou.

Perquisition qui s’est déroulée chez une personne suspectée de meurtre et qui avait été au préalable placée une garde à vue. Il s’agissait donc de chercher et trouver des éléments essentiels aux investigations menées dans le cadre de la mort de l’ancien député burundais qui avait été retrouvé mort en juillet dernier.

Et comme indiqué dans les colonnes de France Mayotte Matin, les tensions communautaires avec la communauté comorienne et africaine, constituent la principale piste de recherche.

La maîtrise d’un territoire serait en question avec certains craignant que les autres prennent la place occupée, soit du très haut niveau (sic !).

Dans tous les cas, le RAID est bien présent dans les opérations d’appui à la police nationale mais aussi dans le déroulé des enquêtes judiciaires conduites.

C’est en quelque sorte ce que font aussi les hommes du GEPIOM ou plutôt du GIGN qui eux aussi sont en soutien des militaires de la gendarmerie nationale. Eux en revanche, ils sont à poste à Mayotte…

Samuel Boscher