Marine Le Pen plébiscitée à Mayotte, « contre les campagnes de com’ du gouvernement »

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

Embrassades, nombreuses, et colliers de fleurs superposés pour Marine Le Pen à son arrivée à l’aéroport Marcel Henry. Une 3ème visite dans un département toujours sinistré. Il s’agit à la fois de défendre son poulain Jordan Bardella, déjà en pôle position pour les élections européennes, 32% d’estimation de vote, et de fustiger l’état du département. Nous l’avons interrogée dès son arrivée sur les raisons d’une nouvelle visite dans le 101eme département : « Dès que je peux exprimer mon soutien et des solutions pour Mayotte, je le fais », affirmait-elle au milieu d’une forêt de salouva aux couleurs des chatouilleuses.

Avec un axe commun entre les adhérents du Rassemblement national qui ne voient dans les opérations menées par le gouvernement que des annonces. En attendant l’avion amenant la figure emblématique du RN depuis La Réunion, nous avons interrogé une habitante de Pamandzi, membre du comité d’accueil, sur les réponses du gouvernement avec les opérations Wuambushu et Place nette : « On n’en veut pas des campagne de com’ du gouvernement, mais des actions. Car actuellement à Mayotte, on ne vit pas, on survit ».

Marine Le Pen, Mayotte, immigration, Gérald Darmanin, RN, Rassemblement national
Pause pour la signature du drapeau français

Le conseiller départemental de Pamandzi, Daniel Zaïdani, porte-parole du parti à Mayotte, transmet le même message : « Depuis qu’il est élu en 2017, le président de la République a fait beaucoup de promesses. Notamment celle de lancer la piste longue avant la fin de son mandat. Là on en est au deuxième, et on ne sait pas où on en est. L’année dernière Gérald Darmanin évoquait 20.000 reconduite à la frontière dans le cadre de Wuambushu, en plus des reconduite classiques, et la destruction de 1.300 Bangas. Un an après, on ne voit rien et on lance l’opération numéro deux. » Il parle lui aussi de « campagne de com », « on comprend que l’important, c’est les chiffres donnés aux Mahorais et aux journalistes. »

« Un programme très chargé »

Des réactions en écho à la surenchère de propositions sécuritaires du gouvernement et de l’Europe destinées à enrayer la percée de l’extrême droite aux européennes. C’est le Pacte Asile immigration adopté par le parlement européen européen il y a quelques jours, ce sont les opérations « Place nette » sur l’ensemble du pays, et à Mayotte en particulier, le « rideau de fer » sur le lagon, et c’est enfin le discours sécuritaire sur l’Education nationale du Premier ministre Gabriel Attal, pointant notamment « un entrisme islamiste ».

Salouva aux couleurs des collectifs et couronnes de fleurs

Les plates-bandes du rassemblement national sont largement grignotées, incitant donc ses leaders à trouver un angle en prônant des actes plutôt que des paroles.

Après l’aéroport, c’est un accueil populaire qui attendait la candidate RN à la future présidentielle sur la place de la République à Mamoudzou, avec un programme « très chargé concentrant beaucoup d’échanges », selon Daniel Zaïdani. On y trouve la rencontre avec le président du conseil départemental et les élus à 14h, puis, avec des acteurs économiques et les pêcheurs en difficulté pour le renouvellement de leur flotte, et un arrêt mediatisé au stade de Cavani, « elle pourra toucher du doigt les impacts de l’immigration incontrôlée ici, les entreprises qui sont obligées de fermer, les habitants qui ne sortent plus, et la dégradation du quartier», commente le porte-parole du RN.

Pour infléchir le score du RN à Mayotte qui plaçait Marine Le Pen en tête des dernières présidentielles, il va donc falloir que les annonces se concrétisent rapidement en résultats tangibles.

Anne Perzo-Lafond

The post Marine Le Pen plébiscitée à Mayotte, « contre les campagnes de com’ du gouvernement » first appeared on JDM.