La lutte contre l’agriculture illégale se poursuit

0
L'article post original est disponible sur this site
Share Button

En fin de semaine, les gendarmes se sont rendus à Acoua, et puis particulièrement dans la forêt départementale d’Hachirongou avec les agents du conseil départemental et de la DAAF pour procéder, comme très/trop souvent, à la destruction des cultures illégal. Ce sont environ 3 ha de cultures illégales, qui ont été arrachées dans une zone qui devrait être une forêt. Le couvert forestier est essentiel à la préservation de la ressource, en eau et également à la lutte contre l’érosion et au maintien des sols. Le nord de Mayotte est particulièrement concerné par ce besoin de couvert forestier pour lutter contre les terres qui s’en vont dans le Lagon.

De la canne à sucre, du piment, du songe, du manioc et des bananiers ont ainsi été arrachés permettant au conseil départemental et au service des ressources forestières de reprendre possession de son terrain en vue de replanter, des aebres. il faudra 40 années pour rétablir les fonctions naturelles de la forêt sur la zone.